Frappes forces aériennes navales françaises en Libye ont permis de neutraliser 150 objectifs 1208115

a

 
Actualités défense - France
 
 
Vendredi, 12 août 2011, 11:07
 
Les frappes des forces aériennes - navales françaises en Libye ont permis de neutraliser 150 objectifs
Depuis le 3 août 2011, le dispositif militaire français assure près d’une trentaine de sorties par jour, dont plus de 60% sont des missions de frappe au sol. Ces chiffres représentent environ 20% des sorties de l’OTAN et environ un tiers des sorties d’attaque au sol.
     
Depuis le 3 août 2011, le dispositif militaire français assure près d’une trentaine de sorties par jour, dont plus de 60% sont des missions de frappe au sol. Ces chiffres représentent environ 20% des sorties de l’OTAN et environ un tiers des sorties d’attaque au sol.
Frégate Chevalier Paul de la force navale française
     

Entre le 3 août 2011 06h00 et le 11 août 2011 06h00, la France a réalisé plus de 200 sorties :
- 104 sorties d’attaques au sol (Rafale Air, Mirage 2000D, Mirage 2000N, Rafale Marine et Super Etendard Modernisé (SEM))
- 44 sorties de reconnaissance (Rafale Air et Rafale Marine / Reco NG)
- 13 sorties de contrôle aérien (E3F et E2C)
- 11 sorties de ravitaillement (C135 et Rafale Marine et SEM)
- 31 sorties pour le groupe aéromobile

En outre, depuis le 3 août, les frappes navales et aériennes françaises ont permis de neutraliser près de 150 d’objectifs, dont :
- près d’une centaine de véhicules militaires (chars, véhicules armés et de transport de troupes) dans les régions de Misratah et de Brega ;
- une trentaine d’infrastructures militaires (poste de commandement et de combat, dépôt de munitions, installations techniques, dépôt de véhicules armés) dans les régions de Tripoli, Zlitan et Brega ;
- une vingtaine de pièces d’artillerie et lance-roquettes multiples dans les régions de Zlitan, Misratah et Brega ;
-une frégate à Tripoli
Parallèlement, les bâtiments de la TF 473 ont participé au contrôle de zone maritime et aérienne et ont réalisé des frappes contre terre (notamment les frégates Chevalier Paul et Jean de Vienne).

Le 17 mars 2011 au soir, le Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) a adopté la résolution 1973 relative à la situation en Libye, à l’initiative de la France et du Royaume-Uni, dans la suite de la résolution 1970 du 26 février 2011. Le 19 mars, sur ordre du Président de la République, le chef d’état-major des armées (CEMA) a lancé l’opération Harmattan, nom de la participation française à l’engagement militaire international d’opérations aéromaritimes pour protéger la population libyenne contre les attaques des forces du colonel Kadhafi. Depuis le 31 mars, l’engagement militaire international est passé sous commandement de l’OTAN.

 

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.