Vickers main battle tank heavy armoured vehicle British army United Kingdom description pictures ide

 
 
Vickers Char de combat principal
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
 
Description
En 1961, les dirigeants de l'usine Vickers d'Elswick, où avaient été produits bon nombre des 4 423 Centurion fabriqués jusque-là, conscients que les Chieftain appelés à remplacer la série finissante seraient trop onéreux pour de nombreux pays, décidèrent de mettre au point sur fond privé un nouveau char de combat, le Vickers. Au, même moment l'Inde lançait un appel d'offre pour la construction d'un engin de ce type, et le Vickers fut adopté. Il mettait en oeuvre les canons éprouvés L7 de 105 mm et empruntait au Chieftain alors en cours d'essai à Elswick et à la Royal Ordnance Factory de Leeds, sa mitrailleuse de 12,7 mm, son moteur Leyland L60, sa transmission TN12, son moteur auxiliaire et son système de direction et de freinage. Deux prototypes virent le jour en 1962, et une chaîne de montage fut implantée en Inde l'année suivante. Le premier modèle, assemblé en 1965, fut réalisé à partir de pièces venues de Grande-Bretagne, mais l'Inde prit une part croissante dans la fabrication des engins à mesure que le temps passait. En 1968, le Koweït passait commande de soixante-dix Vickers Mk I dont la livraison s'échelonna entre 1970 et 1972. En 1982, douze cent unités avaient été produites. Vickers continua de moderniser le char à ses frais. Ce fut d'abord le remplacement du moteur L60 par un Diesel Detroit, puis l'adoption d'une nouvelle tourelle entièrement moulée pouvant recevoir divers système de contrôle de tir. En 1977, le Kenya acheta trente-huit modèles Mk III et trois blindés d'échelon, livrés en 1978. Une seconde commande de trente-huit chars et de quatre blindés d'échelon suivit, honorée à la fin de 1982. En 1981, ce fut au tour du Nigeria de se porter acquéreur de trente-six chars, de six blindés d'échelon et de cinq poseurs de pont. Ceux-ci sont montés dans les nouveaux ateliers d'Amstrong de Vickers Defence Systems, inaugurés à la fin de 1982, après que la vieille usine d'Eldswick, où virent le jour tant de pièces d'artillerie et d'engins blindés depuis un siècle, eut été livrée à la pioche des démolisseurs. Le Mk III est également armé du L7 de 105 mm qui pointe sur 360° en azimut et de - 10° a + 20° en site. La mitrailleuse coaxiale de la pièce principale est similaire à l'arme de 7,62 mm montée sur la coupole du chef de char. Cette dernière est accessible de l'intérieur et peut être haussée à 90°. Deux batteries de six lance grenades fumigènes sont à l'avant gauche et droit de la tourelle. Les modèles nigérians sont équipés d'un radar de tir Marconi SFCS-600 qui donne une très bonne probabilité de premier coup au but. Ce système a aussi été adapté sur les modèles Mk I de l'armée Indienne. Le chef de char dispose d'un système de visée de nuit et jour Pilkington PE Condor qui lui permet de commander la pièce principale. une vaste gamme d'accessoires est disponible : dispositifs radio, équipement passif de vision nocturne, extincteur, kit de flottabilité, filtre à air et pressurisation, chauffage, mitrailleuse de 12,7 mm (destinée à remplacer celle de 7,62 mm montée en série), etc. Le poseur de pont Vickers VABV met en place devant lui un élément de 13,41 m de long. La manoeuvre est assistée hydrauliquement. Le blindé d'échelon Vickers VARV quant à lui est équipé d'une lame avant qui fait office de pelle et de stabilisateur et d'un treuil dont la puissance de 25 t peut être facilement portée à 65t si nécessaire. Certains véhicules sont pourvus d'une grue hydraulique qui leur permettent de remplacer les moteurs et les transmissions des blindés endommagés sur le champ de bataille.
Variantes :
Vickers AVLB : véhicule équipé d'un pont mobile
Vickers ARV : véhicule équipé d'une lame bulldozer à l'avant et d'une grue.
Vickers AA : véhicule de défense antiaérienne équipé d'une tourelle Marconi équipée de deux canons Marksman de 35 mm
Vickers Mk 3 : version améliorée équipé d'un nouveau système de contrôle de tir, détecteur laser, nouveau système de vision nocturne, et blindage réactif
 
Armement
Un canon de 105 mm, une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm, une mitrailleuse de défense antiaérienne de 7,62 mm ou de 12,7 mm
Pays utilisateurs
Inde, Kenya, Nigeria, Tanzanie.
Equipage
4 hommes
Accessoires
Système de controle de tir, vision nocturne, protection NBC
Blindage
80 mm
a
a
Poids
39.500 kg
Vitesse
60 km/h
Autonomie
490 km
a
 
 
Identification
 Retour Menu
Armement
Le canon dispose d'un évacuateur de fumée sur le 1/3 du canon. Un manchon thermique entoure le canon sur toute sa longueur.  La base du canon est encastré dans un bloc en forme de cylindre. 
Tourelle
est placée à l'avant de la coque. Elle est de forme rectangulaire, avec les flancs droits. Un coffre de rangement est placé sur le côté gauche de la tourelle, ainsi que du côté droit. Une grande grille porte filet couvre tout l'arrière de la tourelle. Le toit dispose de deux écoutilles, une grosse à gauche équipée d'épiscopes sur 360° , ainsi que d'un épiscope rectangulaire placé juste devant.  L'écoutille de gauche est plus petite, avec un gros épiscope placé juste devant. 
Coque
est de forme rectangulaire, avec l'avant incliné. L'emplacement du chauffeur se trouve à droite. Les garde boue à l'avant gauche et droit, sont plus haut par rapport à l'avant incliné. De chaque côté, on trouve un coffre de rangement. Le dessus de l'arrière de la coque, disposent de deux grandes grilles d'échappement.
Train de roulement
est composée de six roues de route et 3 galets supports. L'intérieur des roues, est troué sur les extrémités. Deux grandes plaques de blindage couvrent la partie supérieur du train de roulement. Celles-ci sont striées horizontalement sur toute la longueur.
Accessoires
Une série de six lance-grenades fumigènes est placée à l'avant gauche et droit de la tourelle. Deux antennes de communication sont placées à l'arrière sur le toit de la tourelle.
 
Détails à observer
  Retour Menu
1. Manchon thermique sur toute la longueur du canon.
2. Évacuateur de fumée sur 1/3 du canon.
3. La base du canon est encastré dans un bloc qui a une forme de cylindre.
4. Lance grenades fumigènes à l'avant gauche et droit de la tourelle, ils ont une forme de grappe de raisin.
5. L'écoutille de droite est plus haute et dispose d'épiscopes sur 360° , ainsi que le sytème de contrôle de tir.
6. Des coffres de rangement sont placés sur les côtés de la coque.
7. Des plaque de blindage protègent le train de roulement, elles sont striées horizontalement.
8. Six roues de route, l'intérieur des roues  a des petits trous sur l'extrémité.
9. Avant de la coque légèrement incliné.
10. Emplacement du chauffeur à l'avant droit de la coque.
11. Deux blocs de forme cylindrique sont placés à l'arrière de la partie supérrieure de a coque.
 


 
Galerie photos
 
 Retour Menu
 
 
     
 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.