Le Japon change sa politique de défense en réponse au changement des forces militaires en Asie

a
Actualité Défense - Japon
 

Jeudi, 17 Décembre 2010, 08:30

 
Le Japon modifie sa politique de défense en réponse au changement des forces militaires en Asie.
 
 
Le gouvernement du Japon a décidé de changer sa politique en matière de sécurité et de défense. Les nouvelles règles devraient être adoptées face à la situation militaire et aux changements politiques de la Chine et la Corée du Nord. Le Japon souhaiterait renforcer ses capacités de défense pour 2020, et augmenter son alliance avec les Etats Unis.
     
Japan has called China's military rise a source of international concern, in a major defence review. The new guidelines also describe North Korea as an urgent and grave factor for instability, and call for a stronger alliance with the US. The document, which has been approved by the cabinet, will shape Japan's defence policy for the next 10 years.
TK-X Nouveau char de combat de l'armée japonaise
     

C’est un changement radical dans la stratégie militaire japonaise, qui avait été mis en place par rapport à la situation de la guerre froide, avec une menace pouvant provenir de l’ex. URSS, devenu Russie.

Le document final a été adopté ce vendredi 17 décembre 2020, avec un plan de défense nationale pour les dix prochaines années. Le Japon considère la Corée du Nord comme la principale menace pour le pays. Le document insiste également sur le fait que la programme nucléaire nord-coréen est une menace réel et un facteur de déstabilisation.

En réponse, plus de batterie de missile sol-air Patriot seront déployés dans le pays, et le nombre de navires de guerre sera augmenté avec des capacités de destruction de missiles. Le nombre de chars de combat sera divisé par trois, mais la flotte de sous-marin japonais sera étendue et les avions de combat seront modernisés.

La puissance militaire japonaise est plus grande que le Royaume Uni, mais la constitution empêche toute usage de la force pour des actions offensives. Les relations entre la Chine et le Japon ce sont largement dégradées en septembre de cette année, après la collision entre un chalutier chinois et un bateau de patrouille japonais près d’une série d’îles à l’Est de la Mer de Chine, pour lesquelles les deux pays se disputent l’autorité.

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.