Sagem vient de livrer à Astrium les miroirs principaux du satellite d’exploration de l’espace Gaia

a
Actualité Industrie Défense - Sagem / Safran Group
 

Lundi, 20 Décembre 2010, 17:50

 
Sagem vient de livrer à Astrium les miroirs principaux du satellite d’exploration de l’espace Gaia
 
 
Paris, le 20 décembre 2010 - Sagem (groupe Safran), vient de livrer les miroirs principaux du futur satellite d’astrométrie Gaia à Astrium, maître d’oeuvre du projet pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne.
     
Sagem (Safran group) has delivered the primary mirrors for the Gaia astronomy satellite to Astrium, prime contractor for this program on behalf of the European Space Agency.
Miroir du futur satellite d’astrométrie Gaia à Astrium
     

Ces deux miroirs principaux (de 1,5 m x 0,5 m) ont été réalisés par le département Reosc de Sagem à Saint-Pierre-du-Perray, en région parisienne, à partir de substrats en carbure de silicium conçus par Astrium et réalisés par la société Boostec.

Ces 2 miroirs seront assemblés chez Astrium à Toulouse. Ils seront alignés sur la structure principale de l’instrument, elle-même conçue en carbure de silicium, avec une dizaine d’autres miroirs pour constituer les 2 télescopes complets.

A ce jour, ce sont les plus grands miroirs spatiaux de qualité optique en carbure de silicium fabriqués en Europe. Ils affichent une finesse de polissage de l'ordre de 5 angströms et leur surface a été réalisée avec une précision de 10 nanomètres, ce qui constitue une performance pour des miroirs d’aussi grande taille. Qualifiés pour fonctionner à -175°, ils sont revêtus d’un traitement optique réfléchissant dont l’uniformité n’avait jamais été atteinte sur une pièce optique de cette dimension.

Défi technologique, les miroirs principaux de Gaia ont une forme très asphérique qui a nécessité la réalisation d’un banc de test spécifique, comprenant des hologrammes d’une taille et d’une précision exceptionnelle.

Grâce à la précision de ses miroirs, le satellite Gaia permettra de dresser une cartographie du ciel d’une qualité inégalée. Il est en effet conçu pour déterminer les distances, mouvements et magnitudes de plus d’un milliard d’objets célestes avec une précision 100 fois plus grande que son prédécesseur Hipparcos. Ses mesures permettront d’affiner les théories d’évolution de la galaxie, de découvrir des milliers de systèmes extrasolaires et de réaliser de nouveaux tests sur la relativité générale.

Acteur de grands programmes spatiaux, Sagem développe et produit des capteurs optiques ou électroniques à hautes performances pour les satellites scientifiques et d’observation : James Webb Space Telescope, Hipparcos, Hélios, Meteosat, Spot et ses futures versions Astro Terra, et dernièrement Svom.

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.