hélicoptères de l'aviation légère de l'armée française ont été utilisés au combat en Libye 0406114

a

Actualités défense - France

 

Samedi, 4 juin 2011, 12:05

 
Des hélicoptères de l'aviation légère de l'armée française ont été utilisés au combat en Libye.
 
Dans la nuit du 3 au 4 juin 2011, les hélicoptères de l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT), déployés sur le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre, ont effectué une première mission de combat en Libye.
     
Dans la nuit du 3 au 4 juin 2011, les hélicoptères de l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT), déployés sur le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre, ont effectué une première mission de combat en Libye.
Des hélicoptères de combat Tigre et Gazelle de l'armée française ont été utilisés pour les opérations de combat en Libye à partir du navire de la marine française Tonnerre.
     

Dans le cadre de l’opération Unified Protector de l’OTAN et d’une action coordonnée avec des hélicoptères britanniques, le groupe aéromobile français, appuyés par des bâtiments de la marine nationale, a traité une vingtaine d’objectifs militaires au sol.

L’engagement d’hélicoptères de combat est complémentaire des moyens aériens et navals déjà engagés par les forces de la coalition. Ils permettent d’augmenter la pression sur les forces de Kadhafi qui menacent la population civile.

Le BPC Tonnerre a appareillé de Toulon le 17 mai dernier. Il a notamment embarqué des hélicoptères d’attaques et de manœuvre. Depuis hier soir, il est engagé dans l’opération Unified Protector en Libye.

Cet engagement s’inscrit dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies (CSNU) qui autorise l’engagement de moyens militaires aériens pour protéger les populations civiles des attaques de forces de Kadhafi.

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.