OTAN a utilisé pour la première fois des hélicoptères d'attaque pour les opérations en Libye 0406113

a

Actualités défense - Libye

 

Samedi, 4 juin 2011, 10:59

 
L'OTAN a utilisé pour la première fois des hélicoptères d'attaque pour les opérations en Libye.
 
Des hélicoptères d’attaque des forces armée britanniques et françaises ont été utilisés pour la première fois ce 4 juin 2011, pour des opérations militaires au-dessus de la Libye, dans le cadre de l’opération de l’OTAN Unified Protector.
     
Des hélicoptère d’attaque des forces armée britanniques et françaises ont été utilisés pour la première fois ce 4 juin 2011, pour des opérations militaires au-dessus de la Libye, dans le cadre de l’opération de l’OTAN Unified Protector.
Le Ministère britannique de la défense a accepté le 27 mai 2011, l'utilisation de ces hélicoptères d'attaque Apache de fabrication américaine dans le cadre des opérations de combat militaire en Libye, sous la mission de l'OTAN Unified Protector. (image d'archive)
     

Les cibles attaqués incluaient des véhicules et équipements militaires, ainsi que des troupes à pied.

“Cet engagement réussit démontre les capacités uniques de combat des hélicoptères d’attaques.“, a indiqué le Lieutenant-General Charles Bouchard, Commandant de l’opération Unified Protector. “Nous allons continuer à utiliser ce type de moyen, afin de garantir la précision de nos actions durant les missions.“, a-t-il ajouté.

L’utilisation des hélicoptères d’attaque par l’OTAN va ajouter une flexibilité dans la poursuite et l’engagement des forces de Kadhafi qui attaque délibérément les civils dans des zones non militaires.
L’OTAN continue de poursuivre ces opérations et utilisera tous les moyens, incluant les attaques d’hélicoptères pour maintenir et augmenter la pression sur les forces de Kadhafi.

Les opérations de l4OTAN sont conduites dans le cadre de la résolution 1973 de l’ONU, qui appelle à un arrêt immédiat des attaques contre les civils, et autorise tous les moyens nécessaires pour protéger les civiles et les zones occupés par la population contre les menaces d’attaques des forces loyales au colonel Kadhafi.

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.