OTAN discute à Bruxelles pour étudier les options possibles concernant le conflit en Libye 1003118

a
Actualité Défense - Libye
 

Jeudi 10 Mars 2011, 09:41

 

L'OTAN discute à Bruxelles pour étudier toutes les options possibles concernant le conflit en Libye.

 
 
L'Otan estime que le temps presse en ce qui concerne l'évolution des événements en Libye et se tient prête à agir si elle en reçoit le mandat, a déclaré aujourd'hui le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen.
     
L'Otan estime que le temps presse en ce qui concerne l'évolution des événements en Libye et se tient prête à agir si elle en reçoit le mandat, a déclaré aujourd'hui le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen.
Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen
     

"Le temps continue de presser (...) cela fait maintenant de nombreux jours que l'Otan consulte d'autres organisations internationales et régionales et qu'elle suit le déroulement d'événements qui se succèdent rapidement", a-t-il dit à l'ouverture d'une réunion de deux jours des ministres de la Défense de l'Alliance atlantique axée jeudi sur la Libye.

"En tant qu'alliance militaire et acteur international responsable, l'Otan se doit aujourd'hui d'envisager toute éventualité dans le cadre d'une planification de précaution. C'est ce que nous faisons", a souligné M. Rasmussen

Il peut s'agir de soutenir une opération de type humanitaire, "mais nous nous tenons prêts à envisager d'autres options si nécessaire", a-t-il ajouté, indiquant que ce serait le sujet "aujourd'hui" des débats entre les 28 ministres.

L'Otan, a-t-il rappelé, doit cependant voir remplies trois conditions avant d'agir. "Si le besoin en est démontré, si le mandat juridique est clair et le soutien régional ferme, nous nous tenons prêts à apporter notre aide", a-t-il dit.

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.