Wiesel 1 light airborne armoured armored infantry combat fighting vehicle German Army Germany

 
 
Wiesel 1 Mk 20 Blindé de combat d'infanterie pour troupe aéroporté
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
 
Description
L'armée allemande disposait à l'époque des années 80 d'une division aéroportée, composée de trois brigades et équipés de véhicules légers tout terrain Faun Krada 4 x 2, chargés d'assurer une quantité de rôles différents dont le tractage d'armes guidées antichars de types TOW ou Milan. Il y a plusieurs années, l'armée ouest-allemande constata qu'elle avait besoin d'un nouveau véhicule blindé chenillé pour ses brigades aéroportées. En conséquence, Porsche reçut la mission d'élaborer des prototypes. Dès que ceux-ci furent construits et testés, le ministère de la Défense ouest-allemande de l'époque décida d'abandonner le projet car il ne pouvait y consacrer les fonds nécessaires. Suite à la construction du Wiesel, celui-ci fut testé par l'US Army, tandis que en 1984 la Bundeswehr annonça, enfin, qu'elle était prête à subventionner les stades finaux de ce projet de véhicule blindé aérotransportable baptisé Wiesel et d'en acquérir 312 exemplaires en diverses versions, dont les premières livraisons eurent lieu en 1989. Le Wiesel était construit à l'époque en deux modèles de base : l'un armé d'un lanceur de missiles TOW et l'autre d'un canon de 20 mm. La première de ces deux versions est composé d'un équipage de trois hommes et est armée d'un lanceur de missiles guidés antichars Hughes TOW, placé sur une plate-forme pouvant être mise en traverse à 45° de part et d'autre de la ligne centrale, élevée et abaissée à 10°. Sept missiles TOW sont emportés, dont deux sont prêts à l'emploi. En action, dès que le véhicule a lancé deux missiles, il change de position de tir de façon à ne pas être détecté par l'ennemi et charge aussitôt deux autres missiles TOW. La seconde version est armée, elle, d'un canon Rheinmetall de 20 mm à alimentation double, agencé dans une tourelle qui peut être mise en traverse de 110° sur la gauche et sur la droite, tandis que le canon peut s'élever à 45° et s'abaisser à - 10°. Quelques 400 obus de 20 mm peuvent être transportés, dont 160 sont prêts à l'emploi. Cette version-là est constituée d'un équipage de deux hommes. La caisse du Wiesel est faite d'un acier soudé complet fournissant une protection adéquate contre le tir d'armes légères et les éclats d'obus. Le moteur est placé à l'avant gauche et couplé à un système de transmission entièrement automatique. Le conducteur est assis à l'avant droit, ce qui permet de laisser tout l'arrière du véhicule libre pour y entreposer des armes. Comme le Wiesel est conçu pour être transporté par avion, il est réellement « compact « et difficile à repérer sur un champ de bataille. L'hélicoptère Sikorsky CH-53, utilisé par l'armée allemande, peut transporter deux Wiesel tandis que le transporteur Lockeed C-130 Hercules peut en prendre trois à son bord et le Transall C-160, quatre.
Variantes :
Véhicule de commandement : véhicule sans tourelle , avec appareil de communication supplémentaires et plusieurs antennes
Véhicule de surveillance du champ de bataille : pas de tourelle , mais un radar de surveillance du champ de bataille monté sur un bras télescopique
Wiesel HOT : pas de tourelle mais un bras avec lance missile HOT
Wiesel TOW : Un bras pour support missile TOW est installé au centre sur le toit du véhicule
Wiesel de reconnaissance : une petite tourelle monoplace de forme arrondie est installée à l'arrière du véhicule, avec une mitrailleuse de 7,62 mm  des épiscopes sont placés à la base de la tourelle et sur 360°.
Wiesel ambulance : pas d'armement, et le compartiment des troupes à l'arière est adapté pour le transport des blessés.
Wiesel de maintenance : sans tourelle, adapté pour la réparation des autres véhicules de la même famille.
Wiesel de défense antiaérienne : un poste de lance missile Bofors RBS-70 est installé à l'arrière du toit du véhicule
 
Armement
Canon de 20 mm ou lance missile TOW ou mitrailleuse de 7,62 mm.
Pays utilisateurs
Allemagne
Equipage
3 hommes
Accessoires
Véhicule aérotransportable.
Blindage
Protection contre les armes de petits calibres et les éclats du champ de bataille.
Poids
2.800 kg
Vitesse
75 km/h
Autonomie
300 km
 
 
Identification
 Retour Menu
Armement
Canon très fin, dont l'extrémité arrive au bord de la partie avant du véhicule.
Tourelle
Est constitué par un petit bloc de forme rectangulaire, placé au centre du toit de la coque. Sur la partie supérieur à gauche et à droite, on trouve les bandes de système d'alimentation en munitions du canon de 20 mm. Et à l'arrière sur le système de bloc optique et de visée.
Pour la version TOW, on trouve un bloc en forme de U sur le centre du toit du véhicule, la base est protégée par une une barre de forme cylindrique.
Coque
La coque est très petite et de forme rectangulaire, avec l'avant légèrement incliné. A l'avant droit, juste au bord de la partie inclinée, se trouve le compartiment du chauffeur. La partie de la coque est constitué du compartiment équipage, équipé de deux grandes écoutilles de forme rectangulaire, qui s'ouvrent vers l'arrière. Le bloc d'échappement est placée du côté gauche sur le flanc, avec une grille de protection sur toute la longueur.
Train de roulement
Le train de roulement est assez particulier, il est constitué de quatre roues de route, une grande à l'arrière et trois petites devant, avec une roue tendeuse placée assez haute. Un seul galet support équipe le train de roulement. La chenille s'incline à 45° partir du galet support du haut vers le bas.
 
Accessoires
Des outils divers sont placés sur le flanc droit. On trouve une grosse base d'antenne à l'arrière gauche et droit sur les flancs du véhicule.
 
Détails à observer
  Retour Menu
1. Canon fin et long.
2. Emplacement du chauffeur à l'avant droit.
3. Avant incliné à 45°.
4. Grosse boîte rectangulaire à gauche du bloc canon.
5. Grosse boîte rectangulaire à droite du bloc canon.
6. Base de la tourelle de forme hexagonale.
7. Base d'antenne à l'arrière gauche du toit de la coque.
8. Arrière de la chenille incliné à 45°.
9. Trois roues de route et un galet support.
10. Pot d'échappement sur le flanc gauche avec une grille de protection.
11. Grille de ventilation moteur sur le centre du flanc gauche.
 


 
Galerie photos
 
 Retour Menu
 
 
     
 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.