Octobre 2009 Informations actualites armees militaires industries salons defense vehicules blindes e


 
 
Octobre 2009
English
 

Belgique FN Herstal Retour Menu
Suspension des licenses d'exportation d'armes à la FN Herstal dans le cadre de la vente d'armes à la Libye.

Le Conseil d'Etat a invalidé ce jeudi les licences d'exportations d'armes accordées le 8 juin dernier par le ministre-président wallon Rudy Demotte à la FN Herstal. Une décision de justice qui met l'exécutif PS-Ecolo-CDH et l'entreprise liégeoise dans l'embarras. Le Conseil d'Etat, présidé par Michel Leroy, a rendu ce jeudi un arrêt qui suspend les cinq licences d'exportations d'armes accordées le 8 juin dernier, à la FN Herstal, par le ministre-président de la Région wallonne, Rudy Demotte. Ces licences portaient sur une livraison d'armes destinées à l'armée et la police libyenne pour un montant total de 11,516 millions d'euros. Un contrat qui est l'amorce d'une commande bien plus grande : 111 millions d'euros en cinq ans. La société de FN Herstal représente un label de qualité au niveau mondial dans la fabrication d'armes. Dans cette période de crise, pourquoi des associations comme les droits de l'homme et la Coordination nationale d'action pour la paix et la démocratie puissent intenter des actions en justice qui pourrait mettre en danger l’emploi de nombreux travailleurs au sein de la FN Herstal. Ce comportement est une hypocrisie par rapport aux nombreux contrats de ventes d’armes dans le monde. Si ce n’est pas la FN de Herstal qui obtient ces contrats, la Libye pourra très facilement s’adresser à d’autres fournisseurs. Ce n’est pas la première fois que la FN de Herstal se trouve attaqué par rapport à ces activités. Ce contrat représente une ressource importante de revenus pour la FN Herstal, et ces comportements d’attaques répétitives contre la FN Herstal pourraient mettre en danger la survie de la FN Herstal, et sa crédibilité au niveau mondial. Tout le monde sait que la vente d’armes et d’équipements militaire représente une grande part de l’économie mondiale.
30 Octobre 2009

Le Conseil d'Etat a invalidé ce jeudi les licences d'exportations d'armes accordées le 8 juin dernier par le ministre-président wallon Rudy Demotte à la FN Herstal. Une décision de justice qui met l'exécutif PS-Ecolo-CDH et l'entreprise liégeoise dans l'embarras. Le Conseil d'Etat, présidé par Michel Leroy, a rendu ce jeudi un arrêt qui suspend les cinq licences d'exportations d'armes accordées le 8 juin dernier, à la FN Herstal, par le ministre-président de la Région wallonne, Rudy Demotte. Ces licences portaient sur une livraison d'armes destinées à l'armée et la police libyenne pour un montant total de 11,516 millions d'euros. Un contrat qui est l'amorce d'une commande bien plus grande : 111 millions d'euros en cinq ans. La société de FN Herstal représente un label de qualité au niveau mondial dans la fabrication d'armes. Dans cette période de crise, pourquoi des associations comme les droits de l'homme et la Coordination nationale d'action pour la paix et la démocratie puissent intenter des actions en justice qui pourrait mettre en danger l’emploi de nombreux travailleurs au sein de la FN Herstal. Ce comportement est une hypocrisie par rapport aux nombreux contrats de ventes d’armes dans le monde. Si ce n’est pas la FN de Herstal qui obtient ces contrats, la Libye pourra très facilement s’adresser à d’autres fournisseurs. Ce n’est pas la première fois que la FN de Herstal se trouve attaqué par rapport à ces activités. Ce contrat représente une ressource importante de revenus pour la FN Herstal, et ces comportements d’attaques répétitives contre la FN Herstal pourraient mettre en danger la survie de la FN Herstal, et sa crédibilité au niveau mondial. Tout le monde sait que la vente d’armes et d’équipements militaire représente une grande part de l’économie mondiale.
FN Herstal fabricant et distributeur d'armes

 

 

Pakistan Retour Menu
Environ 30.000 soldats pakistanais participent à une offensive contre des militans Talibans.

Les soldats pakistanais effectuent des tirs de mortier vers des positions de Talibans dans le village de Sherwangin, dans le Suyd du Waziristan, ce 29 octobre 2009. Environ 30.000 soldats participent à l'offensive contre les 10-12.000 militants environ qui se trouve dans cette région rebelle. Les travailleurs humanitaires estiment que plus de 200.000 personnes ont été déplacées à cause des combats. Les militaires ont fait savoir que 264 militants et 31 soldats ont été tués, mais l'information ne peut pas être confirmée de façon indépendante, car la zone se trouve dans un secteur de combat actif. L'armée n'a donné aucune information concernant les blessés civils.
30 Octobre 2009

Les soldats pakistanais effectuent des tirs de mortier vers des positions de Talibans dans le village de Sherwangin, dans le Suyd du Waziristan, ce 29 octobre 2009. Environ 30.000 soldats participent à l'offensive contre les 10-12.000 militants environ qui se trouve dans cette région rebelle. Les travailleurs humanitaires estiment que plus de 200.000 personnes ont été déplacées à cause des combats. Les militaires ont fait savoir que 264 militants et 31 soldats ont été tués, mais l'information ne peut pas être confirmée de façon indépendante, car la zone se trouve dans un secteur de combat actif. L'armée n'a donné aucune information concernant les blessés civils.
Pakistan armée pakistanaise soldats tire de mortier sur des positions de Talibans photo
Armée Pakistanaise Information

 

 

Etats Unis Retour Menu
Les Forces Spéciales américaines se préparent à une commande additionnelle pour le Fusil d'Assaut pour Forces Spéciales SCAR.

La disponibilité opérationnelle par FNH USA, du fusil d’assaut pour Forces Spéciales SCAR, au Commandement des Opérations Spéciales américaines (SOCOM) devrait se conclure en décembre, qui devrait être suivi par une commande plus importante en 2010, pour équiper l’ensemble des unités associés aux opérations spéciales. Un total de 1.200 fusils d’assaut SCAR Mk 16 et Mk 17 a déjà été livré au SOCOM à ce jour, mais FNH USA espère une commande plus importante d’environ 20.000 fusils pour la fin de l’année prochaine. La commande additionnelle devrait inclure un total approximatif de 15.000 fusils 5,58 Mk 16 SCAR, 5.000 fusils 7,62 mm MK 17 SCAR, et un certain nombre de lance-grenades de 40 mm Mk 13.
29 Octobre 2009

La disponibilité opérationnelle par FNH USA, du fusil d’assaut pour Forces Spéciales SCAR, au Commandement des Opérations Spéciales américaines (SOCOM) devrait se conclure en décembre, qui devrait être suivi par une commande plus importante en 2010, pour équiper l’ensemble des unités associés aux opérations spéciales. Un total de 1.200 fusils d’assaut SCAR Mk 16 et Mk 17 a déjà été livré au SOCOM à ce jour, mais FNH USA espère une commande plus importante d’environ 20.000 fusils pour la fin de l’année prochaine. La commande additionnelle devrait inclure un total approximatif de 15.000 fusils 5,58 Mk 16 SCAR, 5.000 fusils 7,62 mm MK 17 SCAR, et un certain nombre de lance-grenades de 40 mm Mk 13.
Belgique Belge FN Herstal SCAR fusil d'assaut Forces Spéciales photo
Fiche Technique SCAR FN Herstal

 

 

Allemagne (Krauss-Maffei) Retour Menu
Krauss-Maffei a remis le premier des 220 chars de combat Leopard 1A5 à l'armée brésilienne.

Ce 28 octobre 2009, Krauss-Maffei Wegmann (KMW) a remis le premier des 220 chars de combat LEOPARD 1A5 à l'armée brésilienne au siège de la société à Kassel, Allemagne. Ces chars proviennent des stocks de réserve des forces terrestres de l'armée allemande, ceux-ci ont été révisés et modernisés depuis le début de cette année. La livraison de l’ensemble du contrat est programmée d'ici 2012. Le Brésil a acheté ces chars de combat dans le cadre d'un accord de gouvernement-à-gouvernement avec l'Allemagne. Le bureau fédéral allemand de la technologie et de la fourniture de la défense, a désigné fin décembre 2008 la société Krauss-Maffei Wegmann comme entrepreneur général pour la révision complète des chars, ainsi que pour le développement et l’installation des sous-systèmes spécifiques à la demande du Brésil. En outre, l’ensemble du contrat prévoit une série de services vers les pays d’Amérique du Sud, comprenant de la fourniture d’équipements d’entraînements et de simulations, de la formation pour les chauffeurs, et du support technique.
29 Octobre 2009

Ce 28 octobre 2009, Krauss-Maffei Wegmann (KMW) a remis le premier des 220 chars de combat LEOPARD 1A5 à l'armée brésilienne au siège de la société à Kassel, Allemagne. Ces chars proviennent des stocks de réserve des forces terrestres de l'armée allemande, ceux-ci ont été révisés et modernisés depuis le début de cette année. La livraison de l’ensemble du contrat est programmée d'ici 2012. Le Brésil a acheté ces chars de combat dans le cadre d'un accord de gouvernement-à-gouvernement avec l'Allemagne. Le bureau fédéral allemand de la technologie et de la fourniture de la défense, a désigné fin décembre 2008 la société Krauss-Maffei Wegmann comme entrepreneur général pour la révision complète des chars, ainsi que pour le développement et l’installation des sous-systèmes spécifiques à la demande du Brésil. En outre, l’ensemble du contrat prévoit une série de services vers les pays d’Amérique du Sud, comprenant de la fourniture d’équipements d’entraînements et de simulations, de la formation pour les chauffeurs, et du support technique.
Allemagne allemand Leopard 1A5 char de combat principal photo

 

 

Turquie Retour Menu
La Turquie célèbre le 86° anniversaire de la République Turque avec une parade militaire.

Les Turques célèbrent le 86° anniversaire de la République Turque de Mustafa Kemal Ataturk, qui a commandé l’Armée Turque durant la Guerre de l’Indépendance de 1919-1922, date de la fin de la victoire Turque. Des chars turques paradent lors du défilé militaire organisé lors des festivités de célébration du Jour de l’Indépendance, dans la ville de Istanbul, Turquie, ce 29 Octobre 2009.
29 Octobre 2009

Les Turques célèbrent le 86° anniversaire de la République Turque de Mustafa Kemal Ataturk, qui a commandé l’Armée Turque durant la Guerre de l’Indépendance de 1919-1922, date de la fin de la victoire Turque. Des chars turques paradent lors du défilé militaire organisé lors des festivités de célébration du Jour de l’Indépendance, dans la ville de Istanbul, Turquie, ce 29 Octobre 2009.
Turquie armée turque char de combat principal photo

 

 

Germany (Rheinmetall) Retour Menu
Rheinmetall Defence et Israel Aerospace Industries vont fournir le système aérien sans pilote Heron MALE à l'armée allemande.

La société Rheinmetall et le bureau fédéral allemand des fournitures des technologies de défense (Bundesamt für Wehrtechnik und Beschaffung – BWB) ont signé un contrat de fourniture de services avec la Bundeswehr (armée allemande) pour la livraison d’un système aérien sans pilote (UAV) avec des capacités de surveillance et de reconnaissance. Ce contrat est établit dans le cadre du lprogramme d'acquisition SAATEG (System zur Abbildenden Aufklärung in der Tiefe des Einsatzgebietes). Dans le cadre d’un contrat de plusieurs millions d’Euro, l’armée allemande louera un système UAV pour une durée de un an, avec prolongation pour une deuxième année. Ce programme de solution provisoire SAATEG, contribuera de manière significative à fournir des moyens de commandement et de contrôle dans le Nord de l’Afghanistan, la région pour laquelle l’Allemagne est responsable. Ce système fournira des données en temps réel dans des missions de surveillance et de reconnaissance pour le compte des troupes allemandes de l’ISAF. Les opérations en vol commenceront dans le milieu de mars 2010. Comparé aux systèmes UAV actuellement utilisé par l’armée allemande en Afghanistan, ce nouveau système peut parcourir de plus longue distance, et ces senseurs sont capables de fournir des informations de reconnaissance dans les plus mauvaises conditions météorologiques. La société allemande Rheinmetall et l’Industrie aérospatiale Israélienne (IAI) livreront le système UAV Heron MALE (Medium Altitude Long Endurance), incluant un support logistique et de maintenance fournit par la société Rheinmetall Defence. Les missions du système UAV Heron MALE seront réalisés et contrôlés par du personnel de l’armée allemande.
28 Octobre 2009

La société Rheinmetall et le bureau fédéral allemand des fournitures des technologies de défense (Bundesamt für Wehrtechnik und Beschaffung – BWB) ont signé un contrat de fourniture de services avec la Bundeswehr (armée allemande) pour la livraison d’un système aérien sans pilote (UAV) avec des capacités de surveillance et de reconnaissance. Ce contrat est établit dans le cadre du lprogramme d'acquisition SAATEG (System zur Abbildenden Aufklärung in der Tiefe des Einsatzgebietes). Dans le cadre d’un contrat de plusieurs millions d’Euro, l’armée allemande louera un système UAV pour une durée de un an, avec prolongation pour une deuxième année. Ce programme de solution provisoire SAATEG, contribuera de manière significative à fournir des moyens de commandement et de contrôle dans le Nord de l’Afghanistan, la région pour laquelle l’Allemagne est responsable. Ce système fournira des données en temps réel dans des missions de surveillance et de reconnaissance pour le compte des troupes allemandes de l’ISAF. Les opérations en vol commenceront dans le milieu de mars 2010. Comparé aux systèmes UAV actuellement utilisé par l’armée allemande en Afghanistan, ce nouveau système peut parcourir de plus longue distance, et ces senseurs sont capables de fournir des informations de reconnaissance dans les plus mauvaises conditions météorologiques. La société allemande Rheinmetall et l’Industrie aérospatiale Israélienne (IAI) livreront le système UAV Heron MALE (Medium Altitude Long Endurance), incluant un support logistique et de maintenance fournit par la société Rheinmetall Defence. Les missions du système UAV Heron MALE seront réalisés et contrôlés par du personnel de l’armée allemande. La société Rheinmetall et le bureau fédéral allemand des fournitures des technologies de défense (Bundesamt für Wehrtechnik und Beschaffung – BWB) ont signé un contrat de fourniture de services avec la Bundeswehr (armée allemande) pour la livraison d’un système aérien sans pilote (UAV) avec des capacités de surveillance et de reconnaissance. Ce contrat est établit dans le cadre du lprogramme d'acquisition SAATEG (System zur Abbildenden Aufklärung in der Tiefe des Einsatzgebietes). Dans le cadre d’un contrat de plusieurs millions d’Euro, l’armée allemande louera un système UAV pour une durée de un an, avec prolongation pour une deuxième année. Ce programme de solution provisoire SAATEG, contribuera de manière significative à fournir des moyens de commandement et de contrôle dans le Nord de l’Afghanistan, la région pour laquelle l’Allemagne est responsable. Ce système fournira des données en temps réel dans des missions de surveillance et de reconnaissance pour le compte des troupes allemandes de l’ISAF. Les opérations en vol commenceront dans le milieu de mars 2010. Comparé aux systèmes UAV actuellement utilisé par l’armée allemande en Afghanistan, ce nouveau système peut parcourir de plus longue distance, et ces senseurs sont capables de fournir des informations de reconnaissance dans les plus mauvaises conditions météorologiques. La société allemande Rheinmetall et l’Industrie aérospatiale Israélienne (IAI) livreront le système UAV Heron MALE (Medium Altitude Long Endurance), incluant un support logistique et de maintenance fournit par la société Rheinmetall Defence. Les missions du système UAV Heron MALE seront réalisés et contrôlés par du personnel de l’armée allemande.
Heron MALE avion système aérien sans pilote UAV photo Heron MALE avion système aérien sans pilote photo

 

 

France (Nexter Systems) Retour Menu
Deux nouveaux contrats d'exportation dans la gamme des système d'armes de 20 mm utilisant le canon de 20 mm M 621.

Dans le secteur aéronautique, Nexter Systems a reçu une commande de la part d'Eurocopter pour 16 Supports d’Armes NC 621 pour équiper les hélicoptères EC 635.
Les Supports d’armes NC 621 peut équiper les avions légers aussi bien que des hélicoptères, et il est particulièrement bien adapté pour une utilisation dans le cadre de missions de support de tir à courte portée, de protection et d’auto-défense. Ce système représente une puissance de feu importante, qui peut être intégré sur une grande variété d'hélicoptères et d'avions de combat.
Dans le secteur naval, Nexter Systems a reçu une commande de la marine libanaise pour 6 supports d’armes 15A pour équiper ses bateaux rapides de patrouille.
Le support d’arme 15A combine une haute précision, et une haute capacité d’intégration pour le canon de 20 mm M 621, qui permet d’obtenir un recul plus faible qu’un support pour mitrailleuse d’un calibre de 12,7 mm, avec un poids réduit et un plus grand rayon de rotation. C'est l'arme idéale pour des missions d'interception et d'autodéfense, particulièrement pour les petits navires. Son installation est très simple, et son utilisation et sa manipulation sont aisés.
Ces dernières commandes obtenues par la société Nexter Systems pour des systèmes d’armes de 20 mm, montrent l’intérêt important au niveau mondial pour l’acquisition de systèmes qui combinent, légèreté, efficacité opérationnel et qualités d’intégration faciles sur une large gamme de moyens de combat dans le secteur terrestre, aérien et naval.

28 Octobre 2009

Dans le secteur aéronautique, Nexter Systems a reçu une commande de la part d'Eurocopter pour 16 Supports d’Armes NC 621 pour équiper les hélicoptères EC 635. Dans le secteur naval, Nexter Systems a reçu une commande de la marine libanaise pour 6 supports d’armes 15A pour équiper ses bateaux rapides de patrouille.
France français Nexter Systems 15 A support de systèmes d'armes photo France français Nexter Systems NC 621 Pod système d'arme pour hélicoptère et avion photo

 

 

Iran Retour Menu
Pas de livraisons de systèmes de missile S-300 russe à l'Iran.

La Russie ne fournira pas de systèmes de missiles sol-air S-300 à l'Iran, a indiqué mercredi le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov à l'issue d'une réunion de la commission pour la modernisation de l'économie russe auprès du président du pays. Un contrat de livraison de missiles S-300 russes à Téhéran a été signé en décembre 2005, mais le début de sa réalisation n'a jamais été officiellement annoncé. Se référant au vice-président de la commission du parlement iranien pour la politique internationale et la sécurité Ismail Koussari, l'agence officielle IRNA a annoncé en décembre 2008 la vente par la Russie de "composantes pour les systèmes de missiles DCA S-300". Plus tard, le Service fédéral russe pour la coopération technique et militaire avec l'étranger a officiellement déclaré que l'information selon laquelle la Russie aurait abordé l'exécution d'un contrat de livraison de missiles S-300 à Téhéran ne correspondait pas à la réalité. L'éventuelle livraison de missiles S-300 à Téhéran suscite la préoccupation de l'Occident et d'Israël. Alléguant que le déploiement des S-300 en Iran pourrait mettre en péril la sécurité des troupes américaines en Irak et en Afghanistan, Washington s'y est vivement opposé. Antérieurement, la Russie avait vendu à l'Iran des systèmes sol-air Tor-M1, qui permet de protéger les sites militaires et civils contre les frappes inopinées de missiles de croisière, de bombes à trajectoire corrigée, d'avions, d'hélicoptères, d'aéronefs sans pilote et d'engins d'attaque. Tor-M1 est opérationnel dans toutes les conditions climatiques.
28 Octobre 2009

La Russie ne fournira pas de systèmes de missiles sol-air S-300 à l'Iran, a indiqué mercredi le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov à l'issue d'une réunion de la commission pour la modernisation de l'économie russe auprès du président du pays. Un contrat de livraison de missiles S-300 russes à Téhéran a été signé en décembre 2005, mais le début de sa réalisation n'a jamais été officiellement annoncé. Se référant au vice-président de la commission du parlement iranien pour la politique internationale et la sécurité Ismail Koussari, l'agence officielle IRNA a annoncé en décembre 2008 la vente par la Russie de "composantes pour les systèmes de missiles DCA S-300". Plus tard, le Service fédéral russe pour la coopération technique et militaire avec l'étranger a officiellement déclaré que l'information selon laquelle la Russie aurait abordé l'exécution d'un contrat de livraison de missiles S-300 à Téhéran ne correspondait pas à la réalité. L'éventuelle livraison de missiles S-300 à Téhéran suscite la préoccupation de l'Occident et d'Israël. Alléguant que le déploiement des S-300 en Iran pourrait mettre en péril la sécurité des troupes américaines en Irak et en Afghanistan, Washington s'y est vivement opposé. Antérieurement, la Russie avait vendu à l'Iran des systèmes sol-air Tor-M1, qui permet de protéger les sites militaires et civils contre les frappes inopinées de missiles de croisière, de bombes à trajectoire corrigée, d'avions, d'hélicoptères, d'aéronefs sans pilote et d'engins d'attaque. Tor-M1 est opérationnel dans toutes les conditions climatiques.
Russie armée russe S-300 système de missile de défense antiaérienne photo

 

 

Russie Retour Menu
Armes russes pour les unités d'élite: des pays de l'OTAN parmi les clients.

La Russie exporte ses armes spéciales non seulement vers l'Asie, l'Afrique et l'Amérique laine mais également vers des pays de l'OTAN, a annoncé mercredi aux journalistes Viatcheslav Ovtchinnikov, conseiller du PDG de l'agence russe d'exportation d'armements, Rosoboronexport. "Nous livrons du matériel spécial à certains pays de l'OTAN également", a-t-il indiqué dans le cadre du Salon d'armes spéciales Interpolitex 2009 à Moscou. Prié de préciser de quelles armes il pourrait s'agir, M.Ovtchinnikov a cité le fusil d'assaut unique tirant sous l'eau 26 cartouches de 5,66 mm, qui équipe les unités spéciales des forces navales russes. Les partenaires étrangers s'intéressent également aux armes russes pour les unités antiterroristes, aux appareillages optiques, notamment de vision nocturne, aux matériels d'obtention secrète d'information, aux moyens de protection individuelle et aux armes non létales, a précisé le conseiller du PDG de Rosoboronexport. Selon lui, quatre délégations étrangères étudient, dans le cadre du Salon, les produits exposés en vue de conclure des contrats. "La demande d'armes spéciales russes à l'étranger croît de 10 à 15% par an; le carnet des commandes a doublé cette année par rapport à 2008. Mais, dans le total de nos ventes, celles de produits spéciaux ne représentent que un pour cent", a expliqué l'expert. En 2008, les exportations d'armes russes se sont chiffrées à 7 milliards de dollars.
28 Octobre 2009

La Russie exporte ses armes spéciales non seulement vers l'Asie, l'Afrique et l'Amérique laine mais également vers des pays de l'OTAN, a annoncé mercredi aux journalistes Viatcheslav Ovtchinnikov, conseiller du PDG de l'agence russe d'exportation d'armements, Rosoboronexport. "Nous livrons du matériel spécial à certains pays de l'OTAN également", a-t-il indiqué dans le cadre du Salon d'armes spéciales Interpolitex 2009 à Moscou. Prié de préciser de quelles armes il pourrait s'agir, M.Ovtchinnikov a cité le fusil d'assaut unique tirant sous l'eau 26 cartouches de 5,66 mm, qui équipe les unités spéciales des forces navales russes. Les partenaires étrangers s'intéressent également aux armes russes pour les unités antiterroristes, aux appareillages optiques, notamment de vision nocturne, aux matériels d'obtention secrète d'information, aux moyens de protection individuelle et aux armes non létales, a précisé le conseiller du PDG de Rosoboronexport. Selon lui, quatre délégations étrangères étudient, dans le cadre du Salon, les produits exposés en vue de conclure des contrats. "La demande d'armes spéciales russes à l'étranger croît de 10 à 15% par an; le carnet des commandes a doublé cette année par rapport à 2008. Mais, dans le total de nos ventes, celles de produits spéciaux ne représentent que un pour cent", a expliqué l'expert. En 2008, les exportations d'armes russes se sont chiffrées à 7 milliards de dollars.
Russie fusil d'assaut russe photo

 

 

France (Sagem) Retour Menu
La DGA confie à Sagem la maîtrise d’œuvre de Phoenix 2010, expérimentations pour les futurs systèmes de combat terrestres.

La Délégation Générale pour l’Armement (DGA) vient de notifier à Sagem (groupe Safran) le contrat de maîtrise d’œuvre de « Phoenix 2010 », portant sur la réalisation de nouvelles expérimentations technico-opérationnelles destinées à améliorer l’efficacité des systèmes de combat futurs de l’Armée de terre française. Ce marché, d’un montant supérieur à 10 millions d’euros, est conduit en coopération avec Thales, division Terre & Interarmées, en qualité de cotraitant. Il s’inscrit dans la continuité des expérimentations Phoenix 2007 et 2008, dont Sagem assurait déjà le pilotage industriel. Les expérimentations Phoenix 2010 débuteront l’an prochain, au 2nd semestre. Sur une période de 18 mois, il s’agit de préparer et de conduire des démonstrations thématiques sur le terrain, avec des matériels et des logiciels de Sagem et de ses partenaires, optimisés pour le besoin des expérimentations. Ces dernières seront préparées et réalisées avec la DGA et l’Armée de terre. Elles permettront la démonstration de capacités nouvelles dans les domaines du combat de contact : suivi des positions amies / ennemies, robustesse des communications tactiques, continuité entre phases embarquées et débarquées, surveillance au contact et appuis aéroterrestres. Phoenix 2010 accompagne le processus de transformation de l’Armée de terre d’intégration d’opérations en réseaux et le développement des technologies associées. Concernant les niveaux Groupement Tactique InterArmes (GTIA) et Sous-Groupement Tactique InterArmes (SGTIA) - régiment, compagnie et section -, Phoenix 2010 contribuera à la préparation de l’opération Scorpion de l’Armée de terre. En fonction des résultats obtenus, Phoenix 2010 pourra par ailleurs donner lieu à des acquisitions de matériels nouveaux, s’intégrant dans des plates-formes de combat en service dans l’Armée de terre, afin d’améliorer leurs capacités opérationnelles.
27 Octobre 2009

La Délégation Générale pour l’Armement (DGA) vient de notifier à Sagem (groupe Safran) le contrat de maîtrise d’œuvre de « Phoenix 2010 », portant sur la réalisation de nouvelles expérimentations technico-opérationnelles destinées à améliorer l’efficacité des systèmes de combat futurs de l’Armée de terre française. Ce marché, d’un montant supérieur à 10 millions d’euros, est conduit en coopération avec Thales, division Terre & Interarmées, en qualité de cotraitant. Il s’inscrit dans la continuité des expérimentations Phoenix 2007 et 2008, dont Sagem assurait déjà le pilotage industriel. Les expérimentations Phoenix 2010 débuteront l’an prochain, au 2nd semestre. Sur une période de 18 mois, il s’agit de préparer et de conduire des démonstrations thématiques sur le terrain, avec des matériels et des logiciels de Sagem et de ses partenaires, optimisés pour le besoin des expérimentations. Ces dernières seront préparées et réalisées avec la DGA et l’Armée de terre. Elles permettront la démonstration de capacités nouvelles dans les domaines du combat de contact : suivi des positions amies / ennemies, robustesse des communications tactiques, continuité entre phases embarquées et débarquées, surveillance au contact et appuis aéroterrestres. Phoenix 2010 accompagne le processus de transformation de l’Armée de terre d’intégration d’opérations en réseaux et le développement des technologies associées. Concernant les niveaux Groupement Tactique InterArmes (GTIA) et Sous-Groupement Tactique InterArmes (SGTIA) - régiment, compagnie et section -, Phoenix 2010 contribuera à la préparation de l’opération Scorpion de l’Armée de terre. En fonction des résultats obtenus, Phoenix 2010 pourra par ailleurs donner lieu à des acquisitions de matériels nouveaux, s’intégrant dans des plates-formes de combat en service dans l’Armée de terre, afin d’améliorer leurs capacités opérationnelles.
Sagem Défense Sécurité

 

 

Biélorussie Retour Menu
L'armement au menu d'une rencontre Biélorussie-Inde à Minsk.

Lors de sa visite en Biélorussie, le ministre indien de la Défense Pallam Raju évoquera les livraisons d'armes, la modernisation du matériel de guerre et les mises au point militaires conjointes, indique un communiqué du ministère indien de la Défense. Au cours des négociations qui se dérouleront du 24 au 28 octobre, il sera question de doter les véhicules de transport de troupes BMP-2 et les chars T-72 et T-90 utilisés par l'armée indienne de systèmes optico-électronique de commande du tir, d'ordinateurs de bord et d'autres équipements. Les représentants de la compagnie publique indienne Bharat Dynamics Limited rencontreront en outre leurs collègues du centre biélorusse de recherche et de production Tétraèdre pour discuter de la modernisation des missiles antiaériens Osa-AK (code OTAN: SA-8 Gecko) en service dans l'armée de l'air indienne. La mise au point d'armements tient une place particulière dans la coopération entre les deux pays. A la fin de 2008, la DRDO et l'Académie nationale des sciences de Biélorussie ont convenu d'implanter à Minsk un centre conjoint de recherches et de développements. Aux termes d'un protocole signé en décembre dernier, la partie biélorusse s'engage à fournir un terrain à Minsk, et la partie indienne à financer la construction du centre.
23 Octobre 2009

Lors de sa visite en Biélorussie, le ministre indien de la Défense Pallam Raju évoquera les livraisons d'armes, la modernisation du matériel de guerre et les mises au point militaires conjointes, indique un communiqué du ministère indien de la Défense. Au cours des négociations qui se dérouleront du 24 au 28 octobre, il sera question de doter les véhicules de transport de troupes BMP-2 et les chars T-72 et T-90 utilisés par l'armée indienne de systèmes optico-électronique de commande du tir, d'ordinateurs de bord et d'autres équipements. Les représentants de la compagnie publique indienne Bharat Dynamics Limited rencontreront en outre leurs collègues du centre biélorusse de recherche et de production Tétraèdre pour discuter de la modernisation des missiles antiaériens Osa-AK (code OTAN: SA-8 Gecko) en service dans l'armée de l'air indienne. La mise au point d'armements tient une place particulière dans la coopération entre les deux pays. A la fin de 2008, la DRDO et l'Académie nationale des sciences de Biélorussie ont convenu d'implanter à Minsk un centre conjoint de recherches et de développements. Aux termes d'un protocole signé en décembre dernier, la partie biélorusse s'engage à fournir un terrain à Minsk, et la partie indienne à financer la construction du centre. Lors de sa visite en Biélorussie, le ministre indien de la Défense Pallam Raju évoquera les livraisons d'armes, la modernisation du matériel de guerre et les mises au point militaires conjointes, indique un communiqué du ministère indien de la Défense. Au cours des négociations qui se dérouleront du 24 au 28 octobre, il sera question de doter les véhicules de transport de troupes BMP-2 et les chars T-72 et T-90 utilisés par l'armée indienne de systèmes optico-électronique de commande du tir, d'ordinateurs de bord et d'autres équipements. Les représentants de la compagnie publique indienne Bharat Dynamics Limited rencontreront en outre leurs collègues du centre biélorusse de recherche et de production Tétraèdre pour discuter de la modernisation des missiles antiaériens Osa-AK (code OTAN: SA-8 Gecko) en service dans l'armée de l'air indienne. La mise au point d'armements tient une place particulière dans la coopération entre les deux pays. A la fin de 2008, la DRDO et l'Académie nationale des sciences de Biélorussie ont convenu d'implanter à Minsk un centre conjoint de recherches et de développements. Aux termes d'un protocole signé en décembre dernier, la partie biélorusse s'engage à fournir un terrain à Minsk, et la partie indienne à financer la construction du centre.
Inde armée indienne T-90 char de combat principal photo Inde armée indienne BMP-2 véhicule blindé de combat d'infanterie photo
Fiche Technique T-90 Fiche Technique BMP-2

 

 

République Tchèque Retour Menu
La République Tchèque et la Slovaquie s'associent pour la réception du véhicule blindé à roues Iveco LMV.

Le ministère de la Défense tchèque a annoncé des plans pour obtenir les véhicules 4x4 blindés légers d'Iveco LMV en commun avec la Slovaquie, sous les auspices d'un groupement tactique militaire commun comportant des effectifs militaires des deux pays. Les plans actuels du Ministère de la Défense Tchèque prévoient la livraison de 90 véhicules pour l'armée de la République Tchèque (ACR) en deux phases, avec la livraison de 60 véhicules pour la phase 1, dans un délai très court, et une livraison de 30 véhicules pour la phase deux.
23 Octobre 2009

Le ministère de la Défense tchèque a annoncé des plans pour obtenir les véhicules 4x4 blindés légers d'Iveco LMV en commun avec la Slovaquie, sous les auspices d'un groupement tactique militaire commun comportant des effectifs militaires des deux pays. Les plans actuels du Ministère de la Défense Tchèque prévoient la livraison de 90 véhicules pour l'armée de la République Tchèque (ACR) en deux phases, avec la livraison de 60 véhicules pour la phase 1, dans un délai très court, et une livraison de 30 véhicules pour la phase deux.
Italie Iveco Defense Vehicle Italie LMV véhicule blindé à roues multi rôle photo
Fiche Technique
LMV Iveco

 

 

Chine Retour Menu
Kalachnikov: Moscou et Pékin préparent un accord sur la propriété intellectuelle.

La Russie cherche à signer un accord intergouvernemental sur la protection de la propriété intellectuelle sur le fusil d'assaut Kalachnikov, a annoncé jeudi Anatoli Issaïkine, directeur de l'agence russe d'exportation d'armes "Rosoboronexport". "Nous avons obtenu un brevet national chinois sur les fusils Kalachnikov. Les documents ont été remis au Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique qui élaborera un accord intergouvernemental approprié", a indiqué le directeur devant les journalistes à Klimovsk, dans la région de Moscou.
22 Octobre 2009

La Russie cherche à signer un accord intergouvernemental sur la protection de la propriété intellectuelle sur le fusil d'assaut Kalachnikov, a annoncé jeudi Anatoli Issaïkine, directeur de l'agence russe d'exportation d'armes "Rosoboronexport". "Nous avons obtenu un brevet national chinois sur les fusils Kalachnikov. Les documents ont été remis au Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique qui élaborera un accord intergouvernemental approprié", a indiqué le directeur devant les journalistes à Klimovsk, dans la région de Moscou.
Russie russe AK-47 Kalachnikov fusil d'assaut photo

 

 

Irak Retour Menu
Une délégation militaire irakienne va effectuée une visite à Moscou, dans le cadre d'une possibilité d'acquisition d'armes.

Une délégation militaire d’Irak va effectuée une visite à Moscou dans un future proche, afin de discuter sur la possibilité d’une acquisition de systèmes d’armements Russes. D’après un membre du Parlement Irakien, Bagdad devrait signer des contrats d’armes avec la Russie, l’Allemagne, la France, la Serbie et les Etats Unis pour la fin de 2011, dans le cadre de la création des Forces armées et de sécurité d’Irak. L’armée irakienne souhaite diversifier ces fournisseurs d’armement, mais prend en considération, que l’armée irakienne dispose d’une expérience importante dans l’utilisation d’armements russes. La Russie a été un des fournisseurs principal de l’armée irakienne avant l’embargo contre le pays en 1990, suite à l’attaque de l’Irak contre le Koweït. Après la chute du régime de Saddam Hussein en Avril 2003, l’armée irakienne a été entièrement réorganisée depuis la base, et n’est pas encore assez équipée avec de l’armement moderne, spécialement en ce qui concerne son aviation.
18 Octobre 2009

Une délégation militaire d’Irak va effectuée une visite à Moscou dans un future proche, afin de discuter sur la possibilité d’une acquisition de systèmes d’armements Russes. D’après un membre du Parlement Irakien, Bagdad devrait signer des contrats d’armes avec la Russie, l’Allemagne, la France, la Serbie et les Etats Unis pour la fin de 2011, dans le cadre de la création des Forces armées et de sécurité d’Irak. L’armée irakienne souhaite diversifier ces fournisseurs d’armement, mais prend en considération, que l’armée irakienne dispose d’une expérience importante dans l’utilisation d’armements russes. La Russie a été un des fournisseurs principal de l’armée irakienne avant l’embargo contre le pays en 1990, suite à l’attaque de l’Irak contre le Koweït. Après la chute du régime de Saddam Hussein en Avril 2003, l’armée irakienne a été entièrement réorganisée depuis la base, et n’est pas encore assez équipée avec de l’armement moderne, spécialement en ce qui concerne son aviation.
Irak armée irakienne T-72M1 char de combat principal photo

 

 

France Retour Menu
L'obusier automoteur à roues Caesar de Nexter Systems a tiré pour la première fois en opération en Afghanistan.

Le CAESAR (CAmion Equipé d’un Système d’ARtillerie) a tiré pour la première fois au « 52 calibres » en opération ! En effet, après les premiers tirs d’appui au contact réalisés à partir des FOB où ils sont déployés et qui leur permet de battre la totalité de la zone d’action des troupes françaises, un tir longue distance a été réalisé par la section d’appui feu sol-sol du GTIA Kapisa, armée par la 2e batterie du 11e régiment d'artillerie de marine (11e RAMa) le 29 septembre 2009. A plus de 29 kilomètres, ce tir a participé au désengagement de la 2e compagnie du 3e régiment d'infanterie de marine (3e RIMa) dans le cadre de l’opération "Camel Trophy", opération de reconnaissance offensive de la MSR (Main supply road) Vermont entre la FOB de Tagab et le lac de Naghlu. Sur cette distance, la durée de vol des obus a été de 57 secondes à la vitesse mesurée par le CAESAR de 954 mètres par seconde. Au total, 12 obus de 155mm auront été tirés avec très grande précision. Arrivés sur le théâtre le samedi 1er août, les 4 premiers canons CAESAR appartiennent au 11e RAMa et ont été déployés en Kapisa le vendredi 14 Août. Ils sont servis par les artilleurs du 11e RAMa, ceux la même qui servent actuellement les mortiers de 120 mm et un artilleur du 1er RAMa pour le soutien technique AGC (Armement gros calibre). Les premiers retours d’expérience permettent de juger de la complémentarité des systèmes d’armes CAESAR et mortier de 120 RTF1 et d’évaluer les contraintes. Au bilan, les appuis feux indirects, 120mm comme 155mm, trouvent toute leur place dans une mission de contre insurrection comme c’est le cas sur le théâtre afghan. Le CAESAR apporte à l’appui feu une portée et une puissance que le mortier ne possède pas. Le mortier de 120mm, léger, mobile et autonome, associe rapidité et puissance, et délivre des feux jusqu’à une distance de huit kilomètres. Le CAESAR, bien que mobile et disposant des protections permettant son déplacement en toute sécurité, n’a pas été employé à l’extérieur des FOB (Forward operating Base) jusqu’ici, parce que sa portée couvrait la zone des opérations conduites.
15 Octobre 2009

Le CAESAR (CAmion Equipé d’un Système d’ARtillerie) a tiré pour la première fois au « 52 calibres » en opération ! En effet, après les premiers tirs d’appui au contact réalisés à partir des FOB où ils sont déployés et qui leur permet de battre la totalité de la zone d’action des troupes françaises, un tir longue distance a été réalisé par la section d’appui feu sol-sol du GTIA Kapisa, armée par la 2e batterie du 11e régiment d'artillerie de marine (11e RAMa) le 29 septembre 2009. A plus de 29 kilomètres, ce tir a participé au désengagement de la 2e compagnie du 3e régiment d'infanterie de marine (3e RIMa) dans le cadre de l’opération "Camel Trophy", opération de reconnaissance offensive de la MSR (Main supply road) Vermont entre la FOB de Tagab et le lac de Naghlu. Sur cette distance, la durée de vol des obus a été de 57 secondes à la vitesse mesurée par le CAESAR de 954 mètres par seconde. Au total, 12 obus de 155mm auront été tirés avec très grande précision. Arrivés sur le théâtre le samedi 1er août, les 4 premiers canons CAESAR appartiennent au 11e RAMa et ont été déployés en Kapisa le vendredi 14 Août. Ils sont servis par les artilleurs du 11e RAMa, ceux la même qui servent actuellement les mortiers de 120 mm et un artilleur du 1er RAMa pour le soutien technique AGC (Armement gros calibre). Les premiers retours d’expérience permettent de juger de la complémentarité des systèmes d’armes CAESAR et mortier de 120 RTF1 et d’évaluer les contraintes. Au bilan, les appuis feux indirects, 120mm comme 155mm, trouvent toute leur place dans une mission de contre insurrection comme c’est le cas sur le théâtre afghan. Le CAESAR apporte à l’appui feu une portée et une puissance que le mortier ne possède pas. Le mortier de 120mm, léger, mobile et autonome, associe rapidité et puissance, et délivre des feux jusqu’à une distance de huit kilomètres. Le CAESAR, bien que mobile et disposant des protections permettant son déplacement en toute sécurité, n’a pas été employé à l’extérieur des FOB (Forward operating Base) jusqu’ici, parce que sa portée couvrait la zone des opérations conduites. Le CAESAR (CAmion Equipé d’un Système d’ARtillerie) a tiré pour la première fois au « 52 calibres » en opération ! En effet, après les premiers tirs d’appui au contact réalisés à partir des FOB où ils sont déployés et qui leur permet de battre la totalité de la zone d’action des troupes françaises, un tir longue distance a été réalisé par la section d’appui feu sol-sol du GTIA Kapisa, armée par la 2e batterie du 11e régiment d'artillerie de marine (11e RAMa) le 29 septembre 2009. A plus de 29 kilomètres, ce tir a participé au désengagement de la 2e compagnie du 3e régiment d'infanterie de marine (3e RIMa) dans le cadre de l’opération "Camel Trophy", opération de reconnaissance offensive de la MSR (Main supply road) Vermont entre la FOB de Tagab et le lac de Naghlu. Sur cette distance, la durée de vol des obus a été de 57 secondes à la vitesse mesurée par le CAESAR de 954 mètres par seconde. Au total, 12 obus de 155mm auront été tirés avec très grande précision. Arrivés sur le théâtre le samedi 1er août, les 4 premiers canons CAESAR appartiennent au 11e RAMa et ont été déployés en Kapisa le vendredi 14 Août. Ils sont servis par les artilleurs du 11e RAMa, ceux la même qui servent actuellement les mortiers de 120 mm et un artilleur du 1er RAMa pour le soutien technique AGC (Armement gros calibre). Les premiers retours d’expérience permettent de juger de la complémentarité des systèmes d’armes CAESAR et mortier de 120 RTF1 et d’évaluer les contraintes. Au bilan, les appuis feux indirects, 120mm comme 155mm, trouvent toute leur place dans une mission de contre insurrection comme c’est le cas sur le théâtre afghan. Le CAESAR apporte à l’appui feu une portée et une puissance que le mortier ne possède pas. Le mortier de 120mm, léger, mobile et autonome, associe rapidité et puissance, et délivre des feux jusqu’à une distance de huit kilomètres. Le CAESAR, bien que mobile et disposant des protections permettant son déplacement en toute sécurité, n’a pas été employé à l’extérieur des FOB (Forward operating Base) jusqu’ici, parce que sa portée couvrait la zone des opérations conduites.
france armée française Caesar Nexter Systems obusier automoteur à roues photo France armée française mortier F1 120 mm photo

 

 

Brunei Retour Menu
La Russie a des ambitions de ventes d'armes au Brunei.

L'exportateur d'armes Rosoboronexport a fait savoir ce mercredi 14 octobre 2009, il pourrait lancer une coopération militaire technologique avec le sultanat de Brunei. Le sultan du Brunei, Hassanal Bolkiah, est arrivé en Russie pour une visite officielle et rencontrer des dirigeants de la société d'exportation d'armements russes Rosoboronexport. Le sultan du Brunei, Hassanal Bolkiah, a participé à une présentation multimédia des systèmes de défense antiaérienne russe et de l'hélicoptère de combat KA-52. Il a également visité un centre de formation pour des forces spéciales, et à assisté à une démonstration des tactiques de combat Spetsnaz. Rosoboronexport n'a pas encore reçu de commandes militaires de la part de sultanat de Brunei, direct et les présenter une série de matériel militaire lors d'une présentation spéciale au Brunei en 2005. Le Brunei dispose d'un contingent militaire limité, composé d'une force terrestre, aérienne et d'une marine, dont la mission première, est la protection contre le terrorisme et l'inscription. La plupart des forces de combat et des unités de réserve assurent la protection du sultan, de la famille royale et des installations pétrolières. Les forces armées royales du Brunei utilisent une large gamme d'équipements militaires étrangers, dont la plupart proviennent du Royaume-Uni, de France et des États-Unis.
15 Octobre 2009

L'exportateur d'armes Rosoboronexport a fait savoir ce mercredi 14 octobre 2009, il pourrait lancer une coopération militaire technologique avec le sultanat de Brunei. Le sultan du Brunei, Hassanal Bolkiah, est arrivé en Russie pour une visite officielle et rencontrer des dirigeants de la société d'exportation d'armements russes Rosoboronexport. Le sultan du Brunei, Hassanal Bolkiah, a participé à une présentation multimédia des systèmes de défense antiaérienne russe et de l'hélicoptère de combat KA-52. Il a également visité un centre de formation pour des forces spéciales, et à assisté à une démonstration des tactiques de combat Spetsnaz. Rosoboronexport n'a pas encore reçu de commandes militaires de la part de sultanat de Brunei, direct et les présenter une série de matériel militaire lors d'une présentation spéciale au Brunei en 2005. Le Brunei dispose d'un contingent militaire limité, composé d'une force terrestre, aérienne et d'une marine, dont la mission première, est la protection contre le terrorisme et l'inscription. La plupart des forces de combat et des unités de réserve assurent la protection du sultan, de la famille royale et des installations pétrolières. Les forces armées royales du Brunei utilisent une large gamme d'équipements militaires étrangers, dont la plupart proviennent du Royaume-Uni, de France et des États-Unis.
Russie KA-52 russe hélicoptère d'attaque photo

 

Allemagne (Rheinmetall) Retour Menu
Rheinmetall Defence équipe l'armée Hongroise avec un système de contrôle et de commandement.

L'armée hongroise a réalisé un contrat avec la société allemande Rheinmetall pour la fourniture d'un système de contrôle et de commandement tactique. La société a signé un contrat-cadre de cinq ans avec l'agence responsable de la fourniture des équipements pour l'armée hongroise. Rheinmetall a déjà fourni des systèmes comparables à l'armée grecque, suédoise, espagnol, où ils se sont avérés très efficace. Le système Iniochos représente une famille de matériel de commandement et de contrôle tactiques utilisable à différents échelons et sur différentes formes. Il peut être utilisé dans des centres d'opérations tactiques, dans des véhicules et au niveau individuel du soldat. La première phase du contrat prévoit d'équiper un bataillon complet avec le logiciel Iniochos. Cette utilisation, nécessite quelques modifications du matériel radioélectrique existant afin de créer un nouveau réseau de transmission, et fournir un outil pour produire des données cartographiques. Pour la formation, deux systèmes de base seront fournis, et une formation sera donnée aux administrateurs, aux instructeurs et aux hommes de troupe. Dans le cadre du contrat de base, du matériel supplémentaire et des services annexes pourront être achetés jusqu'à ce que chaque unité de l'armée hongroise soit équipée de cette nouvelle technologie. Rheinmetall produit une large gamme de systèmes et de logiciels électroniques dans le domaine de la défense. La division est chronique de Rheinmetall prévoit de développer et produire de nouvelles solutions en collaboration avec les clients militaires du monde entier.
14 Octobre 2009

L'armée hongroise a réalisé un contrat avec la société allemande Rheinmetall pour la fourniture d'un système de contrôle et de commandement tactique. La société a signé un contrat-cadre de cinq ans avec l'agence responsable de la fourniture des équipements pour l'armée hongroise. Rheinmetall a déjà fourni des systèmes comparables à l'armée grecque, suédoise, espagnol, où ils se sont avérés très efficace. Le système Iniochos représente une famille de matériel de commandement et de contrôle tactiques utilisable à différents échelons et sur différentes formes. Il peut être utilisé dans des centres d'opérations tactiques, dans des véhicules et au niveau individuel du soldat. La première phase du contrat prévoit d'équiper un bataillon complet avec le logiciel Iniochos. Cette utilisation, nécessite quelques modifications du matériel radioélectrique existant afin de créer un nouveau réseau de transmission, et fournir un outil pour produire des données cartographiques. Pour la formation, deux systèmes de base seront fournis, et une formation sera donnée aux administrateurs, aux instructeurs et aux hommes de troupe. Dans le cadre du contrat de base, du matériel supplémentaire et des services annexes pourront être achetés jusqu'à ce que chaque unité de l'armée hongroise soit équipée de cette nouvelle technologie. Rheinmetall produit une large gamme de systèmes et de logiciels électroniques dans le domaine de la défense. La division est chronique de Rheinmetall prévoit de développer et produire de nouvelles solutions en collaboration avec les clients militaires du monde entier.
Rheinmetall Allemagne allemand Iniochos système de commandement et de contrôle photo

 

 

Etats Unis (Oshkosh) Retour Menu
Oshkosh Defense a soumis des véhicules dans le cadre du programme Australien Land 121 Phase 4.

Oshkosh Defense, une division de Oshkosh Corporation, a soumis ces véhicules MRAP M-ATV et SandCat en collaboration avec les sociétés Plasan SASA, Ltd., et JLG Australia au ministère de la défense australienne dans le cadre du programme Land 121 “Overlander” Phase 4. Le programme Land 121 “Overlander” Phase 4 comporte la fourniture de 1300 véhicules à haute mobilité et protection. Le M-ATV de Oshkosh Defense produit pour le compte de l'armée américaine, est un véhicule de combat à haute mobilité est très bien protégé. Il utilise le système de suspension Oshkosh TAK-4 qui permet d'atteindre une réussite de 70% sur la plupart des routes tous terrains. Le SandCat est un véhicule protégé est très mobile, qui est équipé d'un blindage modulaire, qui peut être configuré suivant les besoins et le type de mission. Oshkosh a également soumis une variante du SandCat dans le cadre du programme pour l'armée australienne.
12 Octobre 2009

Oshkosh Defense, une division de Oshkosh Corporation, a soumis ces véhicules MRAP M-ATV et SandCat en collaboration avec les sociétés Plasan SASA, Ltd., et JLG Australia au ministère de la défense australienne dans le cadre du programme Land 121 “Overlander” Phase 4. Le programme Land 121 “Overlander” Phase 4 comporte la fourniture de 1300 véhicules à haute mobilité et protection. Le M-ATV de Oshkosh Defense produit pour le compte de l'armée américaine, est un véhicule de combat à haute mobilité est très bien protégé. Il utilise le système de suspension Oshkosh TAK-4 qui permet d'atteindre une réussite de 70% sur la plupart des routes tous terrains. Le SandCat est un véhicule protégé est très mobile, qui est équipé d'un blindage modulaire, qui peut être configuré suivant les besoins et le type de mission. Oshkosh a également soumis une variante du SandCat dans le cadre du programme pour l'armée australienne. Oshkosh Defense, une division de Oshkosh Corporation, a soumis ces véhicules MRAP M-ATV et SandCat en collaboration avec les sociétés Plasan SASA, Ltd., et JLG Australia au ministère de la défense australienne dans le cadre du programme Land 121 “Overlander” Phase 4. Le programme Land 121 “Overlander” Phase 4 comporte la fourniture de 1300 véhicules à haute mobilité et protection. Le M-ATV de Oshkosh Defense produit pour le compte de l'armée américaine, est un véhicule de combat à haute mobilité est très bien protégé. Il utilise le système de suspension Oshkosh TAK-4 qui permet d'atteindre une réussite de 70% sur la plupart des routes tous terrains. Le SandCat est un véhicule protégé est très mobile, qui est équipé d'un blindage modulaire, qui peut être configuré suivant les besoins et le type de mission. Oshkosh a également soumis une variante du SandCat dans le cadre du programme pour l'armée australienne.
Etats Unis
M-ATV Oshksoh MRAP véhicule blindé à roues protection contre les mines photo
United States SandCat Oshkosh véhicule blindé léger à roues
Oshkosh M-ATV Fiche Technique  

 

 

Russie Retour Menu
Les Topol-M progressivement remplacés par des RS-24.

L'équipement des troupes russes de missiles stratégiques (RVSN) sera mis à niveau avec les nouveaux missiles RS-24, et commencera dès décembre prochain, a annoncé lundi aux journalistes le général Andreï Chvaïtchenko, commandant des RVSN. "Ces nouveaux missiles stratégiques à têtes multiples équiperont avant tout les régiments de missiles pourvus de rampes de lancement automotrices en remplacement des missiles Topol-M, à mesure que ces derniers seront retirés du service", a précisé le général.
12 Octobre 2009

L'équipement des troupes russes de missiles stratégiques (RVSN) sera mis à niveau avec les nouveaux missiles RS-24, et commencera dès décembre prochain, a annoncé lundi aux journalistes le général Andreï Chvaïtchenko, commandant des RVSN. "Ces nouveaux missiles stratégiques à têtes multiples équiperont avant tout les régiments de missiles pourvus de rampes de lancement automotrices en remplacement des missiles Topol-M, à mesure que ces derniers seront retirés du service", a précisé le général.
Russie Topol-M russe missile balistique intercontinental photo

 

 

Etats Unis (General Dynamics) Retour Menu
General Dynamics gagne un contrat pour une commande additionelle de 352 Stryker.

L’U.S. Army TACOM, le service des achats de l'armée américaine a fait gagner un contrat de 647 millions de dollars à la société General Dynamics Land Systems, pour une commande de 352 véhicules blindés à roues Stryker. Le montage des véhicules se fera dans les installations de in Anniston, Ala.; Sterling Heights, Mich.; Lima, Ohio; and London, Ontario, Canada. Le début des livraisons de véhicules devrait commencer en juillet 2010. Ce contrat, est une continuité dans la production des véhicules Stryker, dont le contrat initial avait été gagné en 2000 par General Dynamics. Aujourd'hui, General Dynamics a déjà livré 2988 véhicules et entraînés du 18438 soldats.
10 Octobre 2009

L’U.S. Army TACOM, le service des achats de l'armée américaine a fait gagner un contrat de 647 millions de dollars à la société General Dynamics Land Systems, pour une commande de 352 véhicules blindés à roues Stryker. Le montage des véhicules se fera dans les installations de in Anniston, Ala.; Sterling Heights, Mich.; Lima, Ohio; and London, Ontario, Canada. Le début des livraisons de véhicules devrait commencer en juillet 2010. Ce contrat, est une continuité dans la production des véhicules Stryker, dont le contrat initial avait été gagné en 2000 par General Dynamics. Aujourd'hui, General Dynamics a déjà livré 2988 véhicules et entraînés du 18438 soldats.
Etats Unis US Army Stryker ICV véhicule blindé à roues transport de troupe photo
Stryker ICV Fiche Technique

 

 

Azerbaijan Retour Menu
L'Azerbaijan a produit une nouvelle version de son fusil tireur d'élite, Istigal.

L'Azerbaïdjan produit une nouvelle version dans sa gamme de petites armes, le fusil tireur d'élite, Istiglal. Il est différent de l'ancienne version IST-14.5, par son calibre et son poids. Le nouveau fusil et chambré en calibre 12,7 mm et à un poids de 15 kilos, mais il dispose des mêmes spécifications que l’ancienne version. Ce nouveau fusil va être produit pour les forces armées d'Azerbaïdjan et va également être offert à l'exportation. Le fusil 14.5-mm IST-14.5 anti matériels “Istiglal” produit par le ministère de l'industrie de défense d'Azerbaïdjan a été présenté pour la première fois lors du salon de défense IDEF 2009, en avril de cette année à Istanbul, en Turquie. Ce fusil à un poids de 20 kilos, peut engager une cible jusqu'à une distance de 3000 m, et peut être utilisé dans des conditions de température allant de -50 à +50°. Il peut être démonté en deux parties et transporté dans des housses de transport.
10 Octobre 2009

L'Azerbaïdjan produit une nouvelle version dans sa gamme de petites armes, le fusil tireur d'élite, Istiglal. Il est différent de l'ancienne version IST-14.5, par son calibre et son poids. Le nouveau fusil et chambré en calibre 12,7 mm et à un poids de 15 kilos, mais il dispose des mêmes spécifications que l’ancienne version. Ce nouveau fusil va être produit pour les forces armées d'Azerbaïdjan et va également être offert à l'exportation. Le fusil 14.5-mm IST-14.5 anti matériels “Istiglal” produit par le ministère de l'industrie de défense d'Azerbaïdjan a été présenté pour la première fois lors du salon de défense IDEF 2009, en avril de cette année à Istanbul, en Turquie. Ce fusil à un poids de 20 kilos, peut engager une cible jusqu'à une distance de 3000 m, et peut être utilisé dans des conditions de température allant de -50 à +50°. Il peut être démonté en deux parties et transporté dans des housses de transport.
Azerbaijan Defense Industry Ministry Istiglal fusil anti maétriel IST-14.5 photo

 

 

Chine Retour Menu
L'armée chinoise veut réduire ses effectifs pour moderniser ses capacités.

Après le défilé militaire de la fête nationale du 1er octobre, où l'armée chinoise a présenté une large gamme de nouveaux systèmes d'armes, des sources militaires ont révélé que l'armée chinoise souhaiterait réduire ses effectifs de 700 000 hommes dans le courant des trois prochaines années. Aujourd'hui, les forces armées chinoises se compose d'un total de 2 185 000 personnels, dont 1 600 000 soldats pour les forces terrestres. Il existe également une force de réserve et paramilitaire, d'un total de 1 500 000 hommes. L'armée chinoise a déjà récemment réduit ses effectifs de 1 million de soldats en 1985, 500 000 hommes en 1997 et 200 000 hommes en 2003.
09 Octobre 2009

Après le défilé militaire de la fête nationale du 1er octobre, où l'armée chinoise a présenté une large gamme de nouveaux systèmes d'armes, des sources militaires ont révélé que l'armée chinoise souhaiterait réduire ses effectifs de 700 000 hommes dans le courant des trois prochaines années. Aujourd'hui, les forces armées chinoises se compose d'un total de 2 185 000 personnels, dont 1 600 000 soldats pour les forces terrestres. Il existe également une force de réserve et paramilitaire, d'un total de 1 500 000 hommes. L'armée chinoise a déjà récemment réduit ses effectifs de 1 million de soldats en 1985, 500 000 hommes en 1997 et 200 000 hommes en 2003.
Chine parade militaire chinoise 01 Octobre 2009 galerie photos

 

 

Russie Retour Menu
Le Président Russe Medvedev approuve le nouvel uniforme pour la force de réaction rapide KSOR.

Le président Dmitri Medvedev a approuvé le nouvel uniforme de fabrication russe pour la Force collective de réaction rapide (KSOR) de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC), qui entame à la mi-octobre une phase active d'exercices au Kazakhstan. Selon le colonel Sergueï Tchesnokov, le nouvel uniforme sera fabriqué à Saint-Pétersbourg et fourni à la Force collective aux frais de la Russie. Chaque lot se compose de six composantes vestimentaires: sous-vêtements qui restent toujours secs grâce à l'utilisation de matériaux modernes, sous-vêtements chauffants, combinaison isolante, vestes et pantalons d'été, de demi-saison et d'hiver. La version hiver a été fabriquée en utilisant un isolant synthétique de dernière génération.
08 Octobre 2009

Le président Dmitri Medvedev a approuvé le nouvel uniforme de fabrication russe pour la Force collective de réaction rapide (KSOR) de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC), qui entame à la mi-octobre une phase active d'exercices au Kazakhstan. Selon le colonel Sergueï Tchesnokov, le nouvel uniforme sera fabriqué à Saint-Pétersbourg et fourni à la Force collective aux frais de la Russie. Chaque lot se compose de six composantes vestimentaires: sous-vêtements qui restent toujours secs grâce à l'utilisation de matériaux modernes, sous-vêtements chauffants, combinaison isolante, vestes et pantalons d'été, de demi-saison et d'hiver. La version hiver a été fabriquée en utilisant un isolant synthétique de dernière génération. Le président Dmitri Medvedev a approuvé le nouvel uniforme de fabrication russe pour la Force collective de réaction rapide (KSOR) de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC), qui entame à la mi-octobre une phase active d'exercices au Kazakhstan. Selon le colonel Sergueï Tchesnokov, le nouvel uniforme sera fabriqué à Saint-Pétersbourg et fourni à la Force collective aux frais de la Russie. Chaque lot se compose de six composantes vestimentaires: sous-vêtements qui restent toujours secs grâce à l'utilisation de matériaux modernes, sous-vêtements chauffants, combinaison isolante, vestes et pantalons d'été, de demi-saison et d'hiver. La version hiver a été fabriquée en utilisant un isolant synthétique de dernière génération.
Russie uniforme russe Fast Reaction Force KSOR photo Russie uniforme russe Fast Reaction Force KSOR photo

 

 

République Tchèque Retour Menu
L'armée tchèque reçoit finalement ses premiers Pandur II.

L'armée de la République Tchèque (ACR) a officiellement pris la livraison de ses premiers véhicules blindés à roues 8x8 Pandur II de de la société autrichienne Steyr-SSF, qui fait maintenant partie du groupe General Dynamics European Land Systems, ce 30 septembre 2009 dans les installations de fabrication et de réparation de la société VOP-025. Cette remise de véhicule a été faite lors d'une cérémonie officielle en présence des autorités du gouvernement tchèque, des industriels et des officiels. Une première série de 17 véhicules en configuration véhicule blindé de combat d'infanterie a été remise à l'armée pour entrer dans les forces opérationnelles. Le général Picek de l'armée tchèque, a fait savoir que le véhicule était un besoin urgent et qu'il serait rapidement déployé sur les théâtres d'opérations en Afghanistan, ou les troupes tchèques réalisent des travaux de reconstruction dans la province de Loghar. Les forces armées tchèques prendront livraison d'un total de 107 véhicules pour un montant d'une valeur de 8 200 000 $.
05 Octobre 2009

L'armée de la République Tchèque (ACR) a officiellement pris la livraison de ses premiers véhicules blindés à roues 8x8 Pandur II de de la société autrichienne Steyr-SSF, qui fait maintenant partie du groupe General Dynamics European Land Systems, ce 30 septembre 2009 dans les installations de fabrication et de réparation de la société VOP-025. Cette remise de véhicule a été faite lors d'une cérémonie officielle en présence des autorités du gouvernement tchèque, des industriels et des officiels. Une première série de 17 véhicules en configuration véhicule blindé de combat d'infanterie a été remise à l'armée pour entrer dans les forces opérationnelles. Le général Picek de l'armée tchèque, a fait savoir que le véhicule était un besoin urgent et qu'il serait rapidement déployé sur les théâtres d'opérations en Afghanistan, ou les troupes tchèques réalisent des travaux de reconstruction dans la province de Loghar. Les forces armées tchèques prendront livraison d'un total de 107 véhicules pour un montant d'une valeur de 8 200 000 $. L'armée de la République Tchèque (ACR) a officiellement pris la livraison de ses premiers véhicules blindés à roues 8x8 Pandur II de de la société autrichienne Steyr-SSF, qui fait maintenant partie du groupe General Dynamics European Land Systems, ce 30 septembre 2009 dans les installations de fabrication et de réparation de la société VOP-025. Cette remise de véhicule a été faite lors d'une cérémonie officielle en présence des autorités du gouvernement tchèque, des industriels et des officiels. Une première série de 17 véhicules en configuration véhicule blindé de combat d'infanterie a été remise à l'armée pour entrer dans les forces opérationnelles. Le général Picek de l'armée tchèque, a fait savoir que le véhicule était un besoin urgent et qu'il serait rapidement déployé sur les théâtres d'opérations en Afghanistan, ou les troupes tchèques réalisent des travaux de reconstruction dans la province de Loghar. Les forces armées tchèques prendront livraison d'un total de 107 véhicules pour un montant d'une valeur de 8 200 000 $.
Armée République Tchèque Pandur II Steyr General Dynamics véhicule blindé à roues de combat d'infanterie photo Armée République Tchèque Pandur II Steyr General Dynamics véhicule blindé à roues de combat d'infanterie photo

 

 

Etats Unis Retour Menu
Les premiers véhicules M-ATV de Oshkosh déployés en Afghanistan.

Le département de la défense américaine a commencé à déployer les véhicules tout-terrains MRAP Oshkosh M-ATV an en Afghanistan et compte maintenant commander un total de 5244 véhicules. Le M-ATV est un véhicule à haute mobilité parfaitement adaptée au relief des terrains rencontrés en Afghanistan, et qui offre une protection accrue contre les engins explosifs improvisés. Ce véhicule a été commandé dans le cadre d'un besoin urgent pour les troupes américaines déployées en Afghanistan. Ce premier déploiement intervient seulement trois mois après l'annonce faite par Oshkosh pour la production du véhicule, et dont un total de 5244 véhicules devrait rejoindre les théâtres d'opérations dans les prochains mois.
02 October 2009

Le département de la défense américaine a commencé à déployer les véhicules tout-terrains MRAP Oshkosh M-ATV an en Afghanistan et compte maintenant commander un total de 5244 véhicules. Le M-ATV est un véhicule à haute mobilité parfaitement adaptée au relief des terrains rencontrés en Afghanistan, et qui offre une protection accrue contre les engins explosifs improvisés. Ce véhicule a été commandé dans le cadre d'un besoin urgent pour les troupes américaines déployées en Afghanistan. Ce premier déploiement intervient seulement trois mois après l'annonce faite par Oshkosh pour la production du véhicule, et dont un total de 5244 véhicules devrait rejoindre les théâtres d'opérations dans les prochains mois.
Etats Unis
M-ATV Oshksoh MRAP véhicule blindé à roues protection contre les mines photo
 

Australie (Thales) Retour Menu
Hawkei - la nouvelle génération de véhicule léger protégé australien.

L'équipe de Thales Australie a dévoilé la conception de son nouveau véhicule blindé léger protégé pour l'armée australienne, le Hawkei. Le Hawkei a été développé dans le cadre du remplacement des véhicules à roues léger, du type Land-Rover, utilisé actuellement par l'armée australienne. Le Hawkei a été développé par Thales à Bendigo, Victoria, qui est le cœur de la production du véhicule blindé à roues Bushmaster. Dessiné sur base d'une expertise internationale et locale, fournie par les sociétés Plasan, Boeing, PAC Group, et plusieurs petites sociétés australiennes, la conception du véhicule incorpore une série de nouvelles technologies innovantes du domaine militaire.
01 Octobre 2009

L'équipe de Thales Australie a dévoilé la conception de son nouveau véhicule blindé léger protégé pour l'armée australienne, le Hawkei. Le Hawkei a été développé dans le cadre du remplacement des véhicules à roues léger, du type Land-Rover, utilisé actuellement par l'armée australienne. Le Hawkei a été développé par Thales à Bendigo, Victoria, qui est le cœur de la production du véhicule blindé à roues Bushmaster. Dessiné sur base d'une expertise internationale et locale, fournie par les sociétés Plasan, Boeing, PAC Group, et plusieurs petites sociétés australiennes, la conception du véhicule incorpore une série de nouvelles technologies innovantes du domaine militaire. L'équipe de Thales Australie a dévoilé la conception de son nouveau véhicule blindé léger protégé pour l'armée australienne, le Hawkei. Le Hawkei a été développé dans le cadre du remplacement des véhicules à roues léger, du type Land-Rover, utilisé actuellement par l'armée australienne. Le Hawkei a été développé par Thales à Bendigo, Victoria, qui est le cœur de la production du véhicule blindé à roues Bushmaster. Dessiné sur base d'une expertise internationale et locale, fournie par les sociétés Plasan, Boeing, PAC Group, et plusieurs petites sociétés australiennes, la conception du véhicule incorpore une série de nouvelles technologies innovantes du domaine militaire.
Australie Thales Hawkei australien véhicule léger protégé à roues photo Australie Thales Hawkei australien véhicule léger protégé à roues photo

 

 

Royaume Uni (BAE Systems) Retour Menu
BAE Systems reçoit un contrat de £24M pour le nouveau BvS 10 Viking.

BAE Systems a gagné un contrat pour le compte du ministère de la défense Britannique pour une version améliorée du véhicule blindé chenillé BvS10 Viking. La société livrera 24 de ces véhicules, qui seront nommés BvS10 Viking Mark II. Les premiers véhicules devraient être livrés au début de 2010, de façon à pouvoir être déployé en Afghanistan au printemps de 2010. Le contrat porte sur un montant de 24 millions £, qui inclut différentes modifications adaptées aux besoins opérationnels pressants des troupes déployées en Afghanistan. Vingt-deux de ces véhicules seront livrés en version transport de troupes, et 2 en version de commandement. L'expérience acquise par les troupes britanniques en Afghanistan, a permis de réaliser plusieurs améliorations au niveau de la protection, du moteur, et des systèmes électriques. La direction a également été améliorée, ainsi que la suspension et les freins ont été renforcés. Cette dernière version garde la même capacité de chargement que le véhicule original. Le ministère de la défense Britannique a déjà acquis plus de 166 véhicules BvS10 Viking. Approximativement 50 véhicules sont déjà déployés en Afghanistan, utilisés par les troupes de marine et d'autres unités de l'armée britannique. Le BvS10 MkII fait également partie d'un appel d'offres pour le compte de l'armée française, qui devrait commander 129 véhicules de ce type. On s'attend à ce que le contrat pour la France soit annoncé pour la fin de l'année.
01 Octobre 2009

BAE Systems a gagné un contrat pour le compte du ministère de la défense Britannique pour une version améliorée du véhicule blindé chenillé BvS10 Viking. La société livrera 24 de ces véhicules, qui seront nommés BvS10 Viking Mark II. Les premiers véhicules devraient être livrés au début de 2010, de façon à pouvoir être déployé en Afghanistan au printemps de 2010. Le contrat porte sur un montant de 24 millions £, qui inclut différentes modifications adaptées aux besoins opérationnels pressants des troupes déployées en Afghanistan. Vingt-deux de ces véhicules seront livrés en version transport de troupes, et 2 en version de commandement. L'expérience acquise par les troupes britanniques en Afghanistan, a permis de réaliser plusieurs améliorations au niveau de la protection, du moteur, et des systèmes électriques. La direction a également été améliorée, ainsi que la suspension et les freins ont été renforcés. Cette dernière version garde la même capacité de chargement que le véhicule original. Le ministère de la défense Britannique a déjà acquis plus de 166 véhicules BvS10 Viking. Approximativement 50 véhicules sont déjà déployés en Afghanistan, utilisés par les troupes de marine et d'autres unités de l'armée britannique. Le BvS10 MkII fait également partie d'un appel d'offres pour le compte de l'armée française, qui devrait commander 129 véhicules de ce type. On s'attend à ce que le contrat pour la France soit annoncé pour la fin de l'année.
Royaume Uni BVS10 Viking britannique BAE Systems véhicule blindé chenillé léger photo

 

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.