SA80 L85A1 automatic assault rifle British army United Kingdom technical data sheet description pict

 
 
SA80 L85A1 Fusil d'assaut
 

 


Description

Identification

Détails à observer

Galerie Photos

 
 
 
Description
L'armée britannique s'est efforcée de mettre au point une cartouche de petit calibre dès avant 1914. Ces tentatives répétées, mais sans cesse contrecarrées pour des motifs à la fois politique et militaires, n'ont fini par aboutir que vers les années 1980. Après 1945, il fut question d'adopter une arme, le EM-2, qui employait une munition de 7,11 mm, mais l'adoption par l'OTAN d'une cartouche standard de 7,62 x 11 mm obligea à renoncer à cette idée. Les efforts reprirent vers le début des années soixante-dix. Les essais effectués montraient que l'alliance d'un projectile de 4,85 mm et de la douille de la cartouche américaine de 5,56 mm constituait un ensemble idéal ; une nouvelle arme, l4individueal Weapon (" arme individuelle") XL65E5, fut mise au point et présentée publiquement. L'IW semblait devoir être l'arme parfaite pour l'armée britannique, mais de nouveau celle-ci se heurta à des difficultés. L'OTAN avait décidé que toute nouvelle cartouche se devrait d'être le modèle standard établi pour tous les pays membres, et parmi ceux-ci chacun avait, bien évidemment, ses propres projets. Il s'ensuivit la série d'essais d'armes légères la plus exhaustive jamais réalisée. L'IW et sa cartouche de 4,85 mm y firent excellente figure, mais il fut très évident que pour tout choix définitif on tiendrait compte avant tout des capacités de production : la M193 américaine de 5,56 mm devenait de ce fait, le principal critère de choix. C'est une cartouche de même calibre, la SS109 belge qui remporta la compétition, et il ne fut plus question de la 4,85 mm. Pourtant tout n'était pas perdu pour l'IW elle-même, car toutes les nations participantes décidèrent d'adopter leur propre modèle d'arme. Les Britanniques entreprirent donc de rechambrer l'IW afin qu'elle puisse accueillir la SS109. Elle devint ainsi l'IW XL70E3, qui fut en phase de tests durant les années 80, et dont la production commença en 1984. L'IW est une arme courte de type compact. Avec la Light Support Weapon XL73E2, elle constitue l'ensemble dénommé SA 80 ("Small Arm 80") par l'armée britannique. La LSW XL73E2 est d'ailleurs presque identique, mais possède un canon plus lourd et un bipied qui permet de l'utiliser comme arme d'appui. l'IW a connu depuis sa première génération divers changements, tous explicables par les exigences de la production. Elle a gardé son allure "bull-up" typique ; un viseur optique imposant est installé au sommet, la boîte de culasse et le fût sont en acier embouti, tandis que le garde-main est en matière plastique ; le canon comporte un lanceur de grenades, et l'on peut également y fixer une petite baïonnette. Pour des raisons de commodité logistique, le chargeur est le même que celui du M16A1 de 5,56 mm américain. Il est possible d'installer sur l'arme des dispositifs de visée nocturne.
Variantes :
L85A2 : mise à niveau de l'aspect général de l'arme, système de visée laser, et possibilité d'ajout d'un lance-grenade.
L86 LSW: utilisable en mitrailleuse légère
L98A1: uniquement tir en coup par coup
 
Munitions
5,56 x 45 mm NATO
a
a
Caractéristiques
Longueur : 785 mm
Poids : 3,8 kg
Longueur du canon : 518 mm
Chargeur de 30 coups
En production depuis 1985-94
Cadence de tir : 700 cps/min
Marquage
L'inscription "Rifle 5.56 mm L85A1" et le numéro de série OTAN est gravé sur le côté droit au-dessus de la poignée pistolet
Sécurité
Un bouton poussoir est installé au-dessus de la détente, pour mettre l'arme en sécurité, on pousse le bouton de la gauche vers la droite. Sur le côté gauche de l'arme, au-dessus du chargeur se trouve un sélecteur de tir : en position haute , tir coup par coup, en position basse, tir automatique.
 
 
Identification
 Retour Menu
Canon
Canon très court, avec un gros cache flamme à l'extrémité. 
Carcasse
Le 1/3 de la carcasse est constitué par le garde main, qui arrive jusqu'à hauteur du pontet, celui est de forme rond. Le 2/3 est constitué par la culasse enfermé dans un bloc qui contient des évents d'air dans sa partie supérieur. Le système de pointage de tir est placé juste au-dessus. Ensuite vient la crosse dans le prolongement. A l'intersection du logement culasse et crosse , se trouve l'emplacement du chargeur qui est placé derrière la poignée pistolet. Le chargeur est recourbé vers l'avant.
Crosse
est de forme particulière, elle est droite et dans l'axe de l'arme et du canon
Poignée de tir
est lisse et incliné vers l'arrière.
 
Détails à observer
  Retour Menu
1. Gros cache-flamme au bout du canon.
2. Garde main en bakélite à l'avant de l'arme, perforé de six trous pour l'évacuation des gaz.
3. Système de visé monté sur un support, c'est un bloc cylindrique placé au centre du dessus de l'arme.
4. Poignée d'armement placéé à droite à l'arrière de la carcasse.
5. Chargeur placé à l'arrière de la carcasse, dans la partie inférieure.
6. Crosse droite dans le prolongement de la carcasse
 

 

 

 
Galerie photos
 
 Retour Menu
 
 
     
 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.