Skorpion SA Vz 61 submachine gun Czech Army Republic technical data sheet description information id

 
 
Skorpion pistolet mitrailleur

 

 


Description

Identification

Détails à obs erver

Galerie Photos

 
 
a
Description
Le model 61 Skorpion se range dans une catégorie intermédiaire mal défini parmi les armes légères. Ne s'agissant en effet ni d'un pistolet classique (semi-automatique) ni d'un vrai pistolet- mitrailleur, c'est un pistolet totalement automatique qui figure dans la terminologie anglo-saxonne sous le nom de " machine pistol ". Il est de dimension assez réduite pour être porté et manié comme un pistolet, mails il peut tirer en rafales. Il présente les avantages et les inconvénients des deux types d'armes sans avoir tout à fait les qualités ni de l'un ni de l'autre. Il n'empêche qu'il représente aujourd'hui l'une des armes plus dangereuses utilisés par les mouvements subversifs bien qu'il fût destiné à l'origine à l'armée tchèque. Le Skorpion serait utiliser par les équipages de char, les transmetteurs et autres personnels auxquels un pistolet suffit. Comme une arme de ce genre ne s'emploie généralement qu'à courte distance, l'automaticité complète lui confère une puissance de feu peu commune dans ce type d'affrontement. Le Skorpion ressemble à un pistolet quoique son chargement ne s'engage pas dans la crosse mais en avant du système de détente et qu'une épaulière faite d'une tige métallique recourbée soit prévue pour son pointage. Court et compact, il a des dimensions assez réduites pour en permettre le port dans un étui de faible encombrement fixé à un ceinturon. Quant il tire par rafales, sa cadence de tir est voisine de huit cent quarante coups par minute, ce qui en fait une arme dangereuse à courte portée. Cet avantage est cependant amoindri pour deux raisons. D'abord parce qu'il est pratiquement impossible de pointer correctement un pistolet qui tire par rafales, la bouche du canon ayant tendance à se relever et à tressauter au point qu'il est très difficile de contrôler l'arme plus qu'une fraction de seconde. Ensuite, parce que le chargeur du Skorpion ne contient que dix ou vingt cartouches qui sont vite consommées. L'arrosage des balles qui encadrent la cible contribue à faire du Skorpion une arme redoutable de combat rapproché. Le Skorpion fonctionne sous l'action du gaz sur la culasse. Il est possible de tirer coup par coup et pointer l'arme en s'aidant de sa crosse repliable. Le Model 61 de base utilise la cartouche américaine de 7,65 mm, cas unique parmi les armes provenant de l'Est à l'époque de sa réalisation. En revanche le Model 63 tire la la munition calibre 9 mm court et le Model 68, la 9 mm parabellum. Il existe aussi une version du Model 61 avec silencieux. Outre les forces armées de la République Tchèque, il équipe certains pays africains qui l'ont acheté. Mais cet auprès des guérilleros et des combattants de la liberté qu'il connaît sont plus grand succès.
Variantes :
Aucune.
 
Munitions
7,65 mm Browning
a
Caractéristiques
Longueur : 513  mm crosse dépliée
Poids : 1,590 kg
Longueur du canon : 112 mm
Chargeur de 10 ou 20  coups
En production depuis 1960-75
Cadence de tir : 850 cps/min
Marquage
Le numéro de série de l'arme se trouve sur le côté gauche, au-dessus du chargeur
Sécurité
Le cran de sûreté se trouve sur le côté gauche de l'arme, au-dessus de la poignée pistolet. Il y a marquage permettant de choisir la sélection de cadence de tir, 1 pour "coup par coup", 0 au centre pour la position en sécurité, et à l'avant 20 pour le tir en rafale.
 
 
Identification

 Retour Menu

Canon
Le canon dépasse de quelques centimètres à l'avant de la carcasse. 
Carcasse
est de forme rectangulaire avec à l'avant qui a une forme cylindrique. sur la partie supérieure à l'avant, on trouve un cran de mire protégé par un bloc arrondi et une hausse à l'arrière protégé sur les côtés par un petit bloc en forme de demi cercle, troué au centre. A l'avant de la carcasse dans la partie inférieure, on trouve le compartiment du chargeur, juste derrière le pontet de forme arrondi et collé à l'arrière du pontet, la crosse. 
Crosse
L'arme dispose d'une crosse télescopique, constituée de fine barre de métal, qui se termine en forme de U. L'ouverture du U vers le bas.
Poignée e tir
La poignée de tir est en bakélite, avec quatre stries verticales de chaque côté. La crosse dispose d'une forme pour la prise en main dans la partie supérieure.
 
 
Détails à observer
 

  Retour Menu

1. Crosse pliable, composé de tige d'acier.
2. L'extrémité de la crosse forme deux U.
3. Petit chargeur placé à l'avant du pontet.
a

4. Poignée pistolet, striée par des lignes horizontales.
5. Cran de sûreté du côté gauche de l'arme, à hauteur de la poignée pistolet
 



 
 
Galerie photos
 

  Retour Menu

 

 
     
 

 

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.